ASP Construction - Veille informationnelle

Veille informationnelle

Le centre de documentation recherche et sélectionne pour vous des informations d’actualité et des ressources documentaires de toutes sortes, d’ici et d’ailleurs dans le monde, touchant la santé et la sécurité dans le secteur de la construction.

Vous pouvez rechercher un sujet en consultant les catégories présentées ou en inscrivant un mot clé dans le carré de recherche.

Pour être informé de chaque parution, inscrivez-vous à la veille informationnelle.

Cette veille est présentée à titre informatif seulement et les hyperliens sont effectués vers les producteurs de l’information originale. Elle ne représente pas une prise de position ou une opinion de l’ASP Construction ni ne garantit l’exactitude ou l’intégralité des informations répertoriées.

Juillet 2018
    Accident et maladie professionnelle
    • Les tiques font de nouveau la manchette, et elles apportent avec elles le risque de contracter la maladie de Lyme. De 2009 à 2016, le nombre de cas déclarés de la maladie de Lyme est passé de 144 à 992 au Canada, et les régions infestées par les tiques à pattes noires s’étendent. La maladie de Lyme est une infection bactérienne grave qui peut causer des symptômes sévères, mais, si elle est détectée rapidement, elle peut être traitée efficacement par des antibiotiques. […]

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 16, no 5, 2018.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2018/05/ezine.html#hsreport-tipstools
    • Les salariés du BTP travaillent souvent dehors, par des températures élevées. Ils sont donc parmi les populations les plus exposées au risque de développer un cancer de la peau. Luc Sulimovic, président du Syndicat national des dermatologues-vénérologues France), nous rappelle les moyens de prévention à mettre en place. […]

      Source : Batiactu, 17 mai 2018.
      https://goo.gl/qc4h33
    • Une étude de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (France) présentée ce 6 juin 2018 confirme une nouvelle fois que ce sont les métiers spécialisés du bâtiment et de la métallurgie qui sont les plus touchés par les cancers d'origine professionnelle. Les résultats, dévoilés lors du 35eme congrès de médecine et santé le 5 juin à Marseille, montrent que "l'amiante est incriminé dans 42 % des cas de cancers d'origine professionnelle, loin devant les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) (les composés se dégageant lors d'une combustion), incriminés dans 6,5 % des cas". […]

      Source : Batiactu, 8 juin 2018.
      https://goo.gl/SWuax2
    • Le dernier baromètre Arti Santé BTP de la Capeb fait apparaître une détérioration de la santé des artisans du BTP et un accroissement du stress. Malgré un regain d’optimisme concernant leur activité, l’état de santé des dirigeants d’entreprise artisanale s’est détérioré en 2017. Ainsi, d’après le quatrième baromètre Arti Santé BTP*, 39 % des artisans s’estiment en mauvaise santé (contre 29 % en 2016). Parmi les raisons de la dégradation de leur état de santé, les chefs d’entreprise artisanale du BTP sont 68 % à souffrir de douleurs musculaires. À cela s’ajoutent la fatigue, 52 % souffrent de fatigue importante (50 % en 2016), et de troubles émotionnels puisque 24 % éprouvent de la nervosité, de l’irritabilité et des angoisses (23 % en 2016). En cause, des rythmes de travail intenses, 63 % des artisans travaillent plus de 50 heures par semaine, dont 24 % plus de 60 heures, des charges administratives importantes et des contraintes de délais qui génèrent du stress. […] France.

    Amiante
    • Asbestos in soil and made ground

      Guide sur l'évaluation et la gestion des risques associés aux affleurements naturels d'amiante ou aux sols pollués par de l'amiante. La première partie est consacrée aux effets de l'amiante sur la santé et la réglementation au Royaume-Uni. La deuxième partie porte sur les méthodes et les procédures permettant d'évaluer et de gérer les sites pollués par de l'amiante.

      Le document est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote MO-004812.

      Source : Construction Industry Reasearch and Information. Asbestos in soil and made ground: a guide to understanding and managing risks. Londres : CIRIA, 2014. 194. p. CIRIA : 733.
    • L’exposition prolongée à l’amiante peut causer de graves problèmes de santé dont l’amiantose, les maladies pulmonaires et le cancer (mésothéliome). Afin de protéger la santé des travailleurs et de la population, le Code de sécurité pour les travaux de construction prévoit certaines responsabilités et particularités pour les travaux de construction, de démolition, de déconstruction et de désamiantage. Il est de la responsabilité du maître d’œuvre de s’assurer de ramasser, éliminer les rebuts de construction, démolition et déconstruction de façon adéquate et sécuritaire. […]

    • Si la nocivité de l'amiante par inhalation ne fait plus de doute, reste la question de savoir si ce matériau est nuisible lorsqu'il est ingéré via la consommation d'eau. L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) va lancer un groupe de travail sur cette question. En effet, elle vient de lancer un appel à candidature pour former un groupe de travail réunissant plusieurs experts. Son objectif sera d'étudier la question de la nocivité - ou non - de l'ingestion d'amiante via l'eau potable. De nombreuses canalisations d'eau potable sont en effet réalisées en amiante-ciment. Fin 2017, l'Anses avait signalé que deux études apportaient des éléments sur un lien possible entre ingestion d'amiante et cancers du système digestif. […]

      Source : Batiactu, 12 juin 2018.
      https://goo.gl/HBaCGk
    Appareil de levage et gréage
    • ASME B30.9 Slings : nouvelle édition

      Exigences relatives à la fabrication, à l'utilisation, à l’entretien, à l'essai et à l'inspection d'élingues en acier, en câble métallique ou en fibre synthétique.

      La norme est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote NO-000562.

      Source : American Society of Mechanical Engineers. Slings. New York : ASME, 2018. 44 p. ASME B30.9-2018.
    Bruit et vibration
    Chantier
    • Groundwater control: design and practice

      Cet ouvrage informe et guide sur les méthodes de drainage pour contrôler les eaux souterraines lors des travaux de construction. Plusieurs sujets sont couverts, dont les techniques de contrôle de la nappe souterraine, la gestion de la prévention, les enjeux juridiques et environnementaux, les effets de la nappe phréatique sur les sites de construction, l’analyse du site.

      Le document est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote MO-029170.

      Source : Construction Industry Reasearch and Information. Groundwater control: design and practice. 2e éd. Londres : CIRIA, 2016. 185 p. CIRIA : C750.
    • Spécialisée en santé et sécurité sur les chantiers, la firme IGF Axiom a développé un outil qui permet à la Ville de Montréal de déterminer, en un coup d'œil, ses forces et ses faiblesses en cette matière. Une première qui pourrait s'exporter dans d'autres villes du Québec. [...]

      Source : Tremblay, A.-M. « La santé et la sécurité sur les chantiers en une image ». Les Affaires, 2 juin 2018.
      https://www.lesaffaires.com/dossier/grands-prix-du-genie-conseils-2018/la-sante-et-la-securite-sur-les-chantiers-en-une-image/603038
    Conduite de véhicule, signalisation et travaux de route
    • Pour que l’utilisation des alarmes soit optimale, c’est-à-dire maximiser la sécurité des personnes tout en minimisant la gêne environnementale, on sait qu’il est important de considérer d’autres facteurs comme le positionnement et le l’ajustement du niveau sonore de l’alarme ainsi que la vitesse de recul du véhicule.

      Source : IRSST. Alarme de recul - Une utilisation optimale. [Montréal] : IRSST, 2018. 1 vidéo (2 min 18 s).
      http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/video/i/100389/n/alarme-recul-une-utilisation-optimale
    • La présence de divers véhicules en mouvement, les nombreux déplacements piétonniers et aires de travail à proximité des équipements, les multiples manœuvres à exécuter, la visibilité réduite, les manœuvres de recul… Voilà quelques-uns des facteurs pouvant entraîner des dangers lors de la cohabitation des piétons et des équipements lourds sur les chantiers, et accroître considérablement les risques d’accident s’ils ne sont pas gérés adéquatement. Afin de vous aider dans la planification et le contrôle que représentent ces risques, au cours des six prochaines semaines, nous vous présenterons des capsules qui vous permettront de vous familiariser avec les mesures préventives, les moyens de contrôle et les dispositions règlementaires entourant la circulation sur un chantier. […]

    Divers
    • Le départ pour le long congé de la construction se doit d’être préparé adéquatement. Voici donc quelques conseils et mesures à appliquer pour vous assurer que votre chantier soit fermé adéquatement. […]

      Source : Taschereau, E. « Sécurisez vos chantiers avant les vacances ! » Québec Habitation. Vol. 35, no 3, juin 2018. P. 39.
      https://www.apchq.com/files/pdf/QH-Juin-2018.pdf
    • Bien que d’autres types de violence reçoivent plus d’attention dans les médias, l’intimidation en milieu de travail est d’une grande importance et touche beaucoup de gens. Le CCHST offre un nouveau cours par vidéo pour aider les milieux de travail. […] Durée : 1 min 27 s.

    • Lorsque des travailleurs se présentent au travail avec les facultés affaiblies, que ce soit en raison de la fatigue, la drogue ou l’alcool, les conséquences peuvent être graves. Ce livre blanc discute des implications associées à l’usage du cannabis à des fins thérapeutiques et récréatives. On y trouve de l’information destinée aux employeurs, aux travailleurs et aux autres personnes intéressées à la santé et à la sécurité en milieu de travail. […]

      Source : CCHST. Stratégie en milieu de travail : risque de facultés affaiblies attribuable au cannabis. 2e éd. [Hamilton, Ont.] : CCHST, 2018. 34 p. CCHST : CC273-2/18-1F.
      http://www.cchst.ca/products/publications/cannabis/
    • La légalisation du cannabis devra être gérée par les entreprises. Elles devront, peut-être, ajuster leurs politiques et certainement rencontrer les employés afin d’expliquer ou de rappeler les règles face aux drogues, à l’alcool et aux médicaments. Voici quelques questions et réponses qui pourraient certainement vous servir à préparer cette rencontre. Évidemment, nous vous invitons à ajouter les éléments particuliers à votre milieu de travail. Nous attirons votre attention sur le fait que, selon les sources consultées, les réponses peuvent varier. […]

      Source : Centre patronal de santé et sécurité du travail du Québec. Info SST, juin 2018.
      http://www.centrepatronalsst.qc.ca/infos-sst/le-point-sur/alcool-et-drogues/ce-que-vous-devez-savoir-sur-le-cannabis.html
    • Organismes de l’industrie de la construction

      Ce guide a pour but de permettre au travailleur de s'intégrer de façon harmonieuse à l'industrie de la construction. On y trace un portrait global de cette industrie à travers des thèmes comme l'organisation du travail entre les différents intervenants sur un chantier et les rôles des associations syndicales et patronales et des divers organismes gouvernementaux. Contient des exercices et un corrigé. […]

      Le document est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote MO-340529.

      Source : Centre d’élaboration des moyens d’enseignement du Québec; Commission de la construction du Québec. Organismes de l’industrie de la construction. Sherbrooke : CEMEQ, 2017. 126 p.
    Électricité
    • À la suite d’une étude d’énergie incidente, l’équipe d’experts qui a réalisé l’étude a installé des étiquettes d’avertissement sur l’ensemble des équipements avec un niveau d’énergie incidente ainsi que plusieurs valeurs de périmètres. Dans ce blogue, chaque information normative se retrouvant sur les étiquettes sera décortiquée et vous serez en mesure de comprendre les différentes valeurs. […]

      Source : Intervention Prévention. Blogue, 22 mai 2018.
      https://www.interventionprevention.com/perimetres_arcs_et_chocs/
    • Si les accidents ayant pour origine l'électricité restent rares, ils sont souvent très graves. La prévention repose, d'une part, sur la mise en sécurité des matériels et installations et, d'autre part, sur le respect des règles de sécurité par les personnes. Ce dossier aborde les différents aspects de la prévention de ce risque : conception et maintien en état des installations électriques, choix des équipements de protection, formation préalable à l'habilitation, réglementation et normalisation. Il propose également un retour d'expérience d'une initiative industrielle pour améliorer la sécurité lors des interventions. […]

      Source : Hardy, S.; Poyard, J.-L. « Installations électriques : comment intervenir en toute sécurité? » Hygiène et sécurité du travail. No 250, jan.-fév.-mars 2018.
      http://www.hst.fr/dossier.html
    • Ces manifestations électriques présentent un risque, à la fois pour les êtres vivants et pour les installations techniques. Dans le cas des bâtiments, la présence de paratonnerres et de systèmes de protection des circuits suffit à assurer la sécurité. Mais dans le cas des chantiers de construction, par définition temporaires, comment est-elle garantie ? […]

      Source : Batiactu, 29 mai 2018.
      https://goo.gl/3jsJUy
    Enquête après accident
    • La CNESST rend publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Denis Aubé, électricien au service d’Alarme La-Sar inc., le 16 novembre 2017 sur un chantier de construction situé sur l’avenue Larivière à Rouyn-Noranda. Le jour de l’accident, M. Aubé et un collègue s’affairaient à l’installation d’un système de caméra de surveillance sur un bâtiment commercial en rénovation. L’entreprise 9216-4607 Québec inc. agissait à titre de maître d’œuvre du chantier. Pour réaliser ses tâches, M. Aubé travaillait à l’extérieur du bâtiment, dans une échelle appuyée sur le mur près du coin avant, du côté ouest de l’immeuble, tandis que son collègue se trouvait dans l’entretoit. Alors que M. Aubé perçait un trou dans le revêtement extérieur du bâtiment pour y passer un câble, une pelle mécanique appartenant à l’entreprise Fern Vézina inc. effectuait à proximité, à la demande de l’entreprise Construction Yvon Rivest, des travaux de terrassement sur le terrain. Le mât de la pelle a alors pivoté et le godet a heurté l’échelle, faisant tomber M. Aubé au sol, d’une hauteur de près de 4 m. [..]

    • La CNESST rend publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Robert Boulet, préposé aux installations et à la propreté pour la Société du parc Jean-Drapeau, dans l’arrondissement de Ville-Marie, à Montréal, le 28 novembre 2017. Le jour de l’accident, M. Boulet et deux collègues s’affairaient à descendre des arbres décoratifs entreposés sur la mezzanine du pavillon des services du parc Jean-Drapeau dans le but de les installer à l’extérieur. Pour ce faire, les portillons du garde-corps de la mezzanine avaient été ouverts afin que M. Boulet et un de ses collègues puissent placer les arbres sur les fourches du chariot élévateur que leur autre collègue avait positionnées à leur niveau. Tandis que l’opérateur du chariot élévateur transportait un premier arbre vers la porte de garage de l’entrepôt, M. Boulet, en attendant son retour, a approché un deuxième arbre vers l’ouverture du garde-corps, en le tirant à reculons. C’est alors qu’il a franchi les portillons et fait une chute de 3,4 m. […]

    • Le 11 avril 2017, un travailleur s’est électrocuté alors qu’il est entré en contact avec une pièce sous tension de 12 kV dans le poste de transformation électrique Rockfield à Montréal abaissant la tension de 120 kV à 12 kV. La CNESST a fait enquête sur cet accident. En voici les observations et les conclusions. […]

      Source : CMEQ. « Accident mortel par électrocution. » Électricité Québec. Vol. 65, no 3, mai-juin 2018. P. 20-23.
      https://www.cmeq.org/index.php?eID=dumpFile&t=f&f=17630&token=869e27b1ec1c6a7c43397f7a0c6b232738601025
    Équipement de protection individuelle
    • Un projet pilote du Center for Construction Research and Training (CPWR) a testé l’hypothèse que les travailleurs des chantiers de construction sont exposés à des niveaux élevés de nanoparticules et les respirateurs actuels de la série N, recommandés par le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), ne fournissent pas une protection adéquate contre les aérosols de nanoparticules. Dans le but de valider cette hypothèse, ce projet a mesuré et caractérisé les nanoparticules aéroportées dans des chantiers de construction et il a également évalué les facteurs de protection des masques filtrants N95.

      Source : CNESST. Tour de veille informationnelle. Vol. 14, no 5, mai 2018, p. 7.
      https://www.cpwr.com/sites/default/files/publications/Adhikari-nanoparticle-study-N95-filtering.pdf
    Ergonomie
    • Des chercheurs se sont penchés sur les raisons pour lesquelles les formations en manutention manuelle contribuent peu à la prévention des maux de dos et des TMS. Ils suggèrent, entre autres, de revoir le contenu des formations pour offrir davantage de possibilités opératoires aux manutentionnaires. La technique dos droit - genoux fléchis ne devrait plus être prédominante, mais complétée par des contenus spécifiques adaptés à chaque contexte de travail. […]

      Source : InfoIRSST, 5 juin 2018.
      https://goo.gl/y34jZn
    Excavation
    • Groundwater control: design and practice

      Cet ouvrage informe et guide sur les méthodes de drainage pour contrôler les eaux souterraines lors des travaux de construction. Plusieurs sujets sont couverts, dont les techniques de contrôle de la nappe souterraine, la gestion de la prévention, les enjeux juridiques et environnementaux, les effets de la nappe phréatique sur les sites de construction, l’analyse du site.

      Le document est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote MO-029170.

      Source : Construction Industry Reasearch and Information. Groundwater control: design and practice. 2e éd. Londres : CIRIA, 2016. 185 p. CIRIA : C750.
    Innovation
    • Des technologies de pointe s’invitent au chantier pour le rendre plus efficace, mais aussi plus sécuritaire. À l’Université Concordia, le professeur Amin Hammad et ses collègues de l’Institut d’ingénierie des systèmes d’information (IISI) sont convaincus que les technologies de pointe peuvent bonifier la productivité et la sécurité des chantiers. Si leur vision se concrétise, les grues, les excavatrices et autres équipements lourds ne se contenteront plus de colliger de l’information critique, ils pourront la transmettre aux opérateurs et même se parler entre eux. […]

    • Bras articulés, jambières, armatures intégrales… Robotisés ou non, les exosquelettes ont récemment fait leur apparition dans de nombreux secteurs d’activité (l’industrie automobile, la logistique, le transport, le BTP…). Conçus pour assister physiquement les salariés dans l’exécution de certaines tâches et améliorer les conditions de travail, ces dispositifs posent toutefois de nouvelles questions relatives à la santé et la sécurité. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) qui mène des travaux sur l’intérêt et les limites de l’utilisation des exosquelettes lance une nouvelle offre d’information pour accompagner les entreprises dans l’acquisition et l’utilisation de tels dispositifs. […]

    Métier
    Nanotechnologie
    Outil / appareil / machine
    Santé et sécurité du travail
    • Spécialisée en santé et sécurité sur les chantiers, la firme IGF Axiom a développé un outil qui permet à la Ville de Montréal de déterminer, en un coup d'œil, ses forces et ses faiblesses en cette matière. Une première qui pourrait s'exporter dans d'autres villes du Québec. [...]

      Source : Tremblay, A.-M. « La santé et la sécurité sur les chantiers en une image ». Les Affaires, 2 juin 2018.
      https://www.lesaffaires.com/dossier/grands-prix-du-genie-conseils-2018/la-sante-et-la-securite-sur-les-chantiers-en-une-image/603038
    • CAN/CSA Z1001-18 : Formation en matière de santé et sécurité au travail

      Cette norme énonce des exigences relatives à la gestion et à l'administration de formations en santé et sécurité du travail (SST), à l'identification de besoins de formation, de même qu'à l'élaboration, à la mise en œuvre et à la mise à jour d'un programme de formation en SST. La norme indique également comment choisir un fournisseur de formations avec les compétences appropriées. […]

      La norme est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote NO-004925.

      Source : Association canadienne de normalisation; Conseil canadien des normes. Formation en matière de santé et sécurité au travail. 2e éd. Toronto : CSA, 2018. 75 p. CAN/CSA Z1001-18.
    • Cette norme fournit des principes, un cadre et des lignes directrices pour gérer toute forme de risque. Elle peut être utilisée par tout type d'organisme sans distinction de taille, d'activité ou de secteur. Les organisations qui ont recours à ISO 31000 augmentent leurs chances d'atteindre leurs objectifs, sont mieux à même de cerner les opportunités et les menaces et d'allouer et d'utiliser efficacement les ressources pour le management des risques. ISO 31000 ne se prête pas à des fins de certification. Elle donne des orientations pour les programmes d'audit internes ou externes. Les organisations qui l'utilisent peuvent évaluer leurs pratiques en matière de management du risque au regard d'un référentiel reconnu au niveau international, qui offre des principes rigoureux pour un management et une gouvernance efficaces.

      La norme est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote NO-340038.

      Source : Organisation internationale de normalisation; Association française de normalisation. Management du risque : principes et lignes directrices. La Plaine Saint-Denis, France : AFNOR, 2010. 24 p. NF ISO : 31000:2010.
      https://www.iso.org/fr/iso-31000-risk-management.html
    • La participation active et structurée des travailleurs en SST est essentielle pour une réussite en prévention. Or, cet aspect incontournable est justement mis de l’avant dans la nouvelle norme internationale ISO 45001 (édition mars 2018). Au chapitre 5, une grande place est dédiée à la participation des travailleurs en SST. […]

      La norme est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote NO-100059.

    Substance dangereuse
    • Lorsque les moisissures ont colonisé un local, il est important de suivre une stratégie de lutte raisonnée, expliquée dans ce document. Il s'agit, en premier lieu, de supprimer les causes de la prolifération des moisissures, en agissant notamment sur l'humidité du local. Dans un second temps, les surfaces sont nettoyées/désinfectées en respectant des mesures de sécurité particulières. Enfin, pour éviter le retour des moisissures, il convient d'assurer le bon entretien du bâtiment. […]

      Source : INRS. Santé et sécurité au travail, mai 2018.
      http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206299
    Travail à la chaleur / au froid
    • Les tiques font de nouveau la manchette, et elles apportent avec elles le risque de contracter la maladie de Lyme. De 2009 à 2016, le nombre de cas déclarés de la maladie de Lyme est passé de 144 à 992 au Canada, et les régions infestées par les tiques à pattes noires s’étendent. La maladie de Lyme est une infection bactérienne grave qui peut causer des symptômes sévères, mais, si elle est détectée rapidement, elle peut être traitée efficacement par des antibiotiques. […]

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 16, no 5, 2018.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2018/05/ezine.html#hsreport-tipstools
    • Les salariés du BTP travaillent souvent dehors, par des températures élevées. Ils sont donc parmi les populations les plus exposées au risque de développer un cancer de la peau. Luc Sulimovic, président du Syndicat national des dermatologues-vénérologues France), nous rappelle les moyens de prévention à mettre en place. […]

      Source : Batiactu, 17 mai 2018.
      https://goo.gl/qc4h33
    • Cette infographie décrit les mesures à prendre pour réduire les effets de la chaleur, les signes d’un épuisement par la chaleur et d’un coup de chaleur ainsi que les façons dont les employeurs, les employés et les superviseurs peuvent agir. […]

    • Ces manifestations électriques présentent un risque, à la fois pour les êtres vivants et pour les installations techniques. Dans le cas des bâtiments, la présence de paratonnerres et de systèmes de protection des circuits suffit à assurer la sécurité. Mais dans le cas des chantiers de construction, par définition temporaires, comment est-elle garantie ? […]

      Source : Batiactu, 29 mai 2018.
      https://goo.gl/3jsJUy
    • Nouvelle norme CSA : Gestion du travail dans des conditions extrêmes

      Cette norme spécifie les exigences relatives à l’établissement et au maintien d’un système de gestion des conditions environnementales extrêmes auxquelles font face les travailleurs, à l’intérieur ou à l’extérieur de bâtiments : chaleur extrême, niveaux élevés d’humidité, froid extrême, vents violents, niveaux extrêmes de précipitations, etc. La norme traite particulièrement de l’évaluation des dangers et du risque, de la planification et de la mise en œuvre de programmes de travail sécuritaire et de la préparation aux situations d’urgence.

      La norme est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote NO-340040.

      Source : Association canadienne de normalisation. Gestion du travail dans des conditions extrêmes. Toronto : CSA, 2018. 97 p. CSA Z1010-18.
    Travail en hauteur
Mai 2018
    Accident et maladie professionnelle
    Amiante
    • Passe en revue les législations environnementales de différentes juridictions pour déterminer si l’amiante y est qualifié de matière dangereuse et en quoi ces législations se comparent à celles du Québec. Les législations étudiées incluent celles du gouvernement fédéral et de toutes les provinces et territoires du Canada, celles du gouvernement fédéral et de quatre États américains, soit la Californie, le Maine, le Montana et le Vermont, ainsi que celles de l’Union européenne. […]

      Source : Institut national de santé publique du Québec. Direction des risques biologiques et de la santé au travail. Levasseur, M-E.; De Guire, L. Survol de la législation concernant l’exposition environnementale à l’amiante au Québec et ailleurs. [Québec] : INSPQ, 2018. 56 p. INSPQ : 2340.
      https://www.inspq.qc.ca/publications/2340
    • Asbestos in soil and made ground good practice site guide

      Ce guide propose un cadre pour minimiser les risques de santé potentiels en présence de sol contaminé avec l’amiante. Inclus un tableau des bonnes pratiques. Plusieurs photographies d’exemples d’objets contaminés par l’amiante illustrent ce document. Royaume-Uni.

      La brochure est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote MO-029169.

      Source : Construction Industry Research and Information Association. Studds, P.; Bell, M. Asbestos in soil and made ground good practice site guide. Londres : CIRIA, 2017. 40 p. CIRIA C765.
    • L’analyse des 2 234 cas incidents de maladies à déclaration obligatoire (MADO) reliées à une exposition professionnelle à l’amiante enregistrés dans le système MADO-Chimique entre 2006 et 2015 montre que : 

      - 98 % des cas sont des hommes.

      -  Près de 60 % des cas d’amiantose, près de 50 % des cas de mésothéliome et 70 % des cas de cancer du poumon ont été exposés à l’amiante dans les secteurs d’activité économique suivants : « Bâtiments et travaux publics », « Mines, carrières et puits de pétrole » et « Fabrication d’équipement de transport ». […]

      Source : IRSST en lien avec vous, 5 avril 2018.
      https://www.inspq.qc.ca/publications/2370
    Conduite de véhicule, signalisation et travaux de route
    • Le rôle des signaleurs routiers est d’assurer la sécurité et la fluidité de la circulation automobile aux abords des zones où des travaux routiers se déroulent. Cependant, il faut également penser à leur sécurité à eux. Dans notre démonstration, une voie de la route est fermée. La circulation doit donc se faire sur une seule voie, en alternance dans les deux sens. Deux signaleurs routiers sont en place, et ils ont accepté de jouer le jeu et de nous présenter ce qu’il ne faut surtout pas faire. Pouvez-vous dire quelles erreurs ont été commises ? […]

      Source : Mélançon, J. « Le signaleur routier ». Prévention au travail. Vol. 31, no 2, été 2018. P. 5, 46-47. (Cherchez l’erreur).
      http://preventionautravail.com/cherchez-l-erreur/557-le-signaleur-routier.html
    Divers
    Électricité
    • Depuis plusieurs années, il est mention énormément du danger d’arc, mais le danger de choc est encore très présent et souvent oublié. Un travailleur pensera de plus en plus à porter ses EPI anti-arc, mais ne voudra pas mettre ses gants diélectriques ou ne saura pas quand les mettre. Le choc électrique chez le travailleur arrive normalement de façon accidentelle, soit en effectuant des travaux sous tension (ex. changement de ballast) ou en effectuant du diagnostic, mais sans gant diélectrique. Le but de ce blogue est justement de savoir quoi faire en cas de choc électrique. […]

      Source : Intervention Prévention. Blogue, 27 mars 2018.
      https://www.interventionprevention.com/que_faire_en_cas_de_choc_electrique/
    • Dans ce blogue seront présentées les différentes méthodes d’analyses des risques électriques ainsi que les EPI à utiliser pour des travaux sous tension. Il existe deux méthodes pour analyser les dangers électriques d’une installation, soit en effectuant une analyse de l’énergie incidente qui va informer du niveau d’énergie pour tous les équipements électriques en amont des transformateurs de 125 kVA, ou bien la méthode des catégories de risque/danger pour déterminer la catégorie d’EPI contre les éclats d’arcs selon les tableaux 6A et 6B de la CSA Z462-18. […]

      Source : Intervention Prévention. Blogue, 27 mars 2018.
      https://www.interventionprevention.com/epi_anti-arc/
    • Avez-vous déjà été confronté à quelques-unes des questions suivantes ? Un opérateur peut-il lui-même actionner les dispositifs de sectionnement ? L’électricien peut-il travailler sous tension ou près d’une source de tension ? Un préposé au nettoyage peut-il avoir accès à la salle électrique quand les équipements sont ouverts et sans protection de la partie sous tension ? Ces questions démontrent qu’il est important d’aborder les notions de compétences en électricité. On s’attardera en premier lieu à la portée de la formation, puis aux types de formations, leurs contenus et les qualifications des participants. […]

      Source : Intervention Prévention. Blogue, 24 avril 2018.
      https://www.interventionprevention.com/notion_de_competence_et_electricite/
    • With the rising frequency of reported arc flash accidents, and the potential for serious injury or death, arc flash is a serious concern. It's important to increase safety and compliance in your workplace by better understanding and identifying arc flash hazards. In this guide, get answers to your questions and learn more about arc flash events, the NFPA 70E standard, and how to reach compliance with labeling and risk assessments.

      Source : Brady. Workplace guide to arc flash safety: get answers to your arc flash and NFPA 70E questions. [S.l.] : Brady Worldwide, 2017. 23 p.
      https://d37iyw84027v1q.cloudfront.net/Common/Arc_Flash_Guidebook.pdf
    • Ce dossier aborde les différents aspects de la prévention du risque électrique : conception et maintien en état des installations électriques, choix des équipements de protection, formation préalable à l'habilitation, réglementation et normalisation. Il propose également un retour d'expérience d'une initiative industrielle pour améliorer la sécurité lors des interventions. […]

      Source : INRS. Santé et sécurité au travail, mars 2018.
      http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=DO%2020
    Enquête après accident
    • La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Fidel Orlando Molina, ouvrier agricole au service de l’entreprise Les Serres Jacques Barbe inc., à Saint-Eustache, le 24 octobre 2017. Le jour de l’accident, M. Molina s’affairait à installer des câbles d’acier dans une section d’une serre en construction. Pour ce faire, il se trouvait sur une plateforme de serre sur rails, normalement utilisée pour accrocher et décrocher les plantes en pot. La plateforme, munie d’un garde-corps d’une hauteur de 74 cm, avait été ajustée à sa hauteur maximale, soit à 2,6 mètres du sol, et un escabeau ainsi qu’un escalier en bois se trouvaient également sur celle-ci. Alors qu’il effectuait sa tâche, M. Molina a fait une chute. Il a été retrouvé gisant au sol, gravement blessé, quelques secondes plus tard. […]

    • La CNESST rend publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Frédérick Mailloux, opérateur de pelle excavatrice au service de l’entreprise Normand Jeanson Excavation inc., à Stukely-Sud, le 15 août 2017. Le jour de l’accident, des travaux d’agrandissement du stationnement de l’entreprise Normand Jeanson Excavation inc. étaient en cours et nécessitaient la livraison de terre de remplissage par camion-benne. Un camionneur a entrepris une manœuvre de recul dans la cour en regardant dans ses miroirs, sans toutefois y apercevoir M. Mailloux, qui se déplaçait à pied en direction du fond de la cour. Le travailleur, qui faisait alors dos au camion et se trouvait dans l’angle mort de celui-ci, a été écrasé par le poids lourd. Les secours ont été appelés et le décès du travailleur a été constaté sur place. ​​[…]

    • La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Simon Viel, mécanicien d’ascenseur au service de l’entreprise KONE inc., le 18 septembre 2017, dans l’arrondissement Le Sud-Ouest de Montréal. Le jour de l’accident, M. Viel effectuait des travaux de maintenance sur l’un des ascenseurs d’un bâtiment situé sur la rue Peel. Durant l’intervention, pour une raison indéterminée, il a accédé au toit de la cabine de l’ascenseur, en actionnant le mode inspection sur le dispositif de commande, afin qu’aucun usager ne puisse appeler ou utiliser l’ascenseur. Alors que M. Viel était toujours sur le toit de la cabine, il a remis manuellement l’ascenseur en mode de fonctionnement normal. Peu de temps après, un usager a appelé l’ascenseur, qui s’est mis à monter. Le travailleur a alors été coincé entre la structure de la cabine et le rail palier de l’ascenseur, soit le rail sur lequel la porte glisse pour s’ouvrir et se fermer. Les services d’urgence ont été appelés sur les lieux de l’accident. Le décès de M. Viel a été constaté sur place. […]

    • La CNESST rend publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Daniel Sabourin, monteur d’acier et contremaître au service de l’entreprise Les bâtiments Kalad’art 2015 inc. le 8 août 2017, sur un chantier à Gatineau. Le jour de l’accident, M. Sabourin et son équipe effectuaient le montage de la structure d’acier d’un bâtiment dans le parc industriel du secteur de l’aéroport à Gatineau. Alors qu’une section de mur préfabriquée était en préparation pour être levée, la section de mur qui venait tout juste d’être érigée et boulonnée s’est mise à pencher. Le système d’ancrage à sa base a alors cédé et la section de mur est tombée sur M. Sabourin, qui circulait à proximité. Les services d’urgence ont été appelés sur place et le travailleur a été transporté au centre hospitalier, où son décès a été constaté. […]

    • La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Marc Pharand, chauffeur de camion pour l’entreprise Transports S.L.M. inc., le 1er septembre 2017, dans le quartier Villeray Saint-Michel Parc-Extension, à Montréal. ​Le jour de l’accident, M. Pharand s’est rendu sur un chantier situé au 8440, avenue Querbes, où il devait livrer des matériaux à l’aide d’un camion semi-remorque. À son arrivée à proximité du lieu de livraison, le chauffeur s’est garé et a entrepris de débarquer le chariot élévateur qui était chargé sur la remorque. Pour ce faire, il a pris place au poste de conduite du chariot, lequel se trouvait sur un support prévu à cet effet, et l’a mis en marche arrière. Lorsque l’arrière du chariot a atteint le vide, le chariot s’est soudainement renversé et a chuté vers le sol. M. Pharand a alors été écrasé au niveau du thorax, entre le sol et le toit de protection du chariot élévateur. Les services d’urgence ont été appelés sur les lieux de l’accident. Le décès du travailleur a été constaté sur place. […]

    Équipement de protection individuelle
    • Imaginez un peu aller sur le chantier et découvrir que votre casque de protection est si grand qu’il glisse de sur votre tête, ou que votre harnais de protection contre les chutes n’est pas aussi bien serré sur vous qu’il le devrait. De plus en plus de femmes entrent dans le secteur de la construction et découvrent que l’équipement de protection individuelle (EPI) disponible ne leur fait pas toujours très bien. Lorsqu’il est impossible d’éliminer un danger du milieu de travail, l’EPI constitue l’ultime ligne de défense du travailleur et de la travailleuse, mais si l’équipement de protection individuelle n’est pas bien ajusté, il ne peut fonctionner comme il se doit. […]

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 16, no 4, 2018.
      http://www.cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2018/04/ezine.html#hsreport-ontopic
    • L'IRSST et son homologue français l'INRS ont conçu ProtecPo, un logiciel interactif de présélection des matériaux polymères utilisés dans les équipements de protection individuelle (gants, combinaisons et bottes). L'objectif des deux Instituts est de mettre à la disposition des professionnels de la prévention et des entreprises un outil d’aide au choix des matériaux les mieux adaptés pour la protection cutanée, notamment contre les solvants et les mélanges de solvants. ProtecPo permet d’effectuer différents types de recherche : par substance chimique, seule ou en mélange, par famille chimique ou par matériau polymère. L’application (en français et en anglais) est désormais en ligne sur les sites Web des deux instituts. […]

      Source : IRSST. Publications et outils [site Web].
      https://protecpo.inrs.fr/ProtecPo/jsp/Accueil.jsp?institut=IRSST
    • Le fabricant Honeywell procède au rappel de casques de construction pour défaut de fabrication, a indiqué un avis de Santé Canada. Le rappel concerne les casques de protection Fibre-Metal E2 et North Peak A79. Environ 65 550 produits ont été vendus au Canada, et ce, entre avril 2016 et janvier 2018. L'inscription « North by Honeywell », le numéro d'identification du moule et la date de fabrication figurent sous le bord du casque. Le code dateur est présenté sous forme de cadran. Les numéros autour du cadran correspondent aux 12 mois de l’année et la flèche point vers le mois de fabrication. Les chiffres apparaissant de chaque côté de la flèche représentent les deux derniers chiffres de l'année. […]

    • The human body typically does a great job of naturally regulating its temperature – unless poor garment design interferes. This becomes even more of an issue – possibly life-threatening – when you’re active in the heat. Our optimal internal temperature range is narrow, and anything outside that range can vary from being an annoyance to causing serious health complications. Perspiration and its rapid evaporation upon contact with air are critical to the cooling process, but you must be wearing the right apparel. Fortunately, high-tech options are available. […]

      Source : National Safety Council. Safety+Health, March 25, 2018 [site Web].
      https://goo.gl/kg9DyR
    Ergonomie
    • Bien que les ceintures lombaires (CL) soient inefficaces pour prévenir un premier épisode de lombalgie, l’avancement des connaissances soutient leur utilisation chez les travailleurs souffrant déjà de ce mal. Dans la perspective où un retour au travail tardif risque de nuire à la condition de santé des travailleurs, l’option du port de la CL peut potentiellement être avantageuse, car elle pourrait permettre, lors du retour progressif au travail, d’apporter un soutien psychologique afin de rassurer le patient. Cela pourrait donc représenter un outil additionnel, parmi les moyens entrepris pour intervenir sur les facteurs psychosociaux reliés à l’individu et son environnement de travail, pour faciliter ce retour au travail et également pour aider le travailleur à se maintenir au travail. [...]

      Source : IRSST. Larivière, C.; Sullivan, M.; Preuss, R.; Negrini, A. Effets psychologiques et biomécaniques immédiats de deux catégories de ceintures lombaires chez des travailleurs en santé et des travailleurs avec maux de dos. Montréal : IRSST, 2018. 101 p. R-997.
      https://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100962/n/effets-psychologiques-biomecaniques-ceintures-lombaires-travailleurs-maux-dos
    Innovation
    • Baptisé ExoPush, ce râteau « cobotisé » est destiné aux compagnons chargés de mettre en œuvre manuellement l’enrobé sur la chaussée. L’exosquelette développé par RB3D et Colas permet aux compagnons de limiter les efforts physiques répétitifs et de préserver leur capital santé. Grâce à cet outil facile à prendre en main, les opérateurs peuvent pousser et tirer jusqu’à 50 kilos grâce à des technologies issues du domaine de la robotique. […]

      Source : Actualité Préventica – Santé et sécurité au travail, no 287, mars 2018.
      https://goo.gl/r9MwZB
    Lois et règlements
    Métier
    Outil / appareil / machine
    Santé et sécurité du travail
    • ISO 45001:2018 : nouvelle norme sur le management de la SST

      Il s’agit de la première norme internationale sur des systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail. D’application volontaire, elle fournit un cadre pour renforcer la sécurité, réduire les risques sur le lieu de travail et améliorer la santé et le bien-être au travail, afin de permettre aux organismes d’accroître de façon proactive leur performance en matière de SST. Elle couvre tous les aspects de la SST et prend en compte les risques pour l’état physique, mental et cognitif des travailleurs. Elle prévoit aussi des exigences en matière de participation des travailleurs.

      La norme est disponible pour le prêt au centre de documentation de l'ASP Construction à la cote NO-100059.

      Source : ISO. Systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail – Exigences et lignes directrices pour leur utilisation. Genève : ISO, 2018. 45 p. ISO 45001:2018.
    • Le sérieux que vous accordez à la SST peut avoir un impact encore plus grand si ce sont vos employés qui font connaître votre culture SST. Il se créera alors une synergie. Et les membres de votre personnel s’influenceront mutuellement concernant les pratiques sécuritaires. Ainsi, ils vont aussi inculquer vos valeurs SST aux sous-traitants et contribuer à vous faire voir positivement auprès de vos clients, et même plus, auprès de la ressource humaine potentielle de votre région. En cette période de pénurie de personnel qualifié, que demander de plus? Mais comment en arriver à ce que les membres de vos équipes comptent parmi les acteurs de la promotion de votre culture SST? Voici cinq conseils à mettre en pratique. […]

    • Un inspecteur est souvent perçu comme un agent de police. Plusieurs s’inquiètent lors d’une visite. Va-t-il prendre en défaut l’employeur et les employés ? Est-ce que la production va s’arrêter en raison d’une non-conformité ? L’entreprise devra-t-elle investir davantage pour être en règle avec tous les règlements ? Voilà autant de questions soulevées et c’est la raison pour laquelle la visite d’un inspecteur est plutôt mal vue. […]

      Source : Gauthier, B. « Santé et sécurité du travail − Comment faire de l’inspecteur un allié plutôt qu’un ennemi? » Magazine MCI (fév.-mars 2018). P. 36-37.
      http://magazinemci.com/2018/02/28/sante-et-securite-du-travail-comment-faire-de-linspecteur-un-allie-plutot-quun-ennemi/
    • La CNESST a ciblé des dangers à conséquences graves qu’il faut éliminer pour réduire le nombre d’accidents dans les milieux de travail. Pour aider les employeurs à mieux connaître ces dangers, la CNESST rend accessibles sur son site Web des fiches complètes pour chacun de ces dangers. Ces fiches mettent notamment en lumière les mesures de prévention « tolérance 0 » que l’employeur doit mettre en place. Lorsque ces mesures ne sont pas appliquées, il s’expose à un arrêt des travaux et est passible de poursuites pénales (constats d’infraction). […]

    • Ce recueil de fiches se veut un outil pratique destiné à tous les intervenants en santé au travail. Plus précisément, ces fiches s’avèrent complémentaires à une démarche d’identification des RPS à l’aide de la Grille d’identification de risques psychosociaux du travail, laquelle requiert, pour son utilisation, une formation complète développée par l’INSPQ. Elles seront particulièrement utiles dans l’élaboration d’un plan d’action en prévention, car elles apportent de l’information sur chacun des 12 indicateurs à évaluer à l’aide de la Grille. […]

      Source : IRSST en lien avec vous, 24 avril 2018.
      https://www.inspq.qc.ca/publications/2371
    Secours et sauvetage
    • Depuis plusieurs années, il est mention énormément du danger d’arc, mais le danger de choc est encore très présent et souvent oublié. Un travailleur pensera de plus en plus à porter ses EPI anti-arc, mais ne voudra pas mettre ses gants diélectriques ou ne saura pas quand les mettre. Le choc électrique chez le travailleur arrive normalement de façon accidentelle, soit en effectuant des travaux sous tension (ex. changement de ballast) ou en effectuant du diagnostic, mais sans gant diélectrique. Le but de ce blogue est justement de savoir quoi faire en cas de choc électrique. […]

      Source : Intervention Prévention. Blogue, 27 mars 2018.
      https://www.interventionprevention.com/que_faire_en_cas_de_choc_electrique/
    • Safety glasses can protect a worker’s eyes, but protective eyewear is not foolproof. When blinding dust or chemicals get into a worker’s eye, eyewash stations and emergency showers are needed to decontaminate a worker’s eyes or body immediately. Eyewash stations flush out eye irritants, while eyewash fluid is also available in portable bottles. But if a worker has been splashed with a hazardous substance that may harm the skin as well as the eyes, an emergency shower may be necessary. […]

      Source : OHS Canada, March 28, 2018.
      https://goo.gl/mKPYgz
    SIMDUT / SGH
    Substance dangereuse
    • Does your workplace have vehicles or equipment that are fueled onsite? If so, certain precautions are necessary. […]

      Source : National Safety Council. Safety+Health, April 22, 2018 [site Web].
      https://goo.gl/RcLi1j
    • L'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) a décidé de restreindre au seul usage ferroviaire, l'emploi de bois traité à la créosote, ce produit contre les insectes et champignons classé comme cancérogène. Des éléments traités pouvaient jusqu'à présent être utilisés pour des poteaux électriques ou des clôtures. France.

      Source : Batiactu, 25 avril 2018.
      https://goo.gl/VBdrLX
    • La démolition d'un mur ou le ponçage d'une vieille porte devant être peinte pourrait entraîner pour les travailleurs une exposition toxique au plomb. Celle-ci pourrait aussi toucher leur famille, lorsqu'ils ramènent involontairement à la maison du plomb sur leurs vêtements. Le plomb est un métal utilisé dans la fabrication de nombreux produits de consommation. Vous pouvez le trouver dans certaines peintures, ainsi que dans des tuyaux en plomb et des types de cristal. Avant les années 1980, la peinture contenait du plomb. Or, un bâtiment qui a été rénové à plusieurs reprises au fil des ans pourrait comprendre plusieurs couches de peinture contenant du plomb. Les bâtiments construits avant les années 1960 sont plus susceptibles de contenir de la peinture au plomb. […]

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 16, no 3, 2018.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2018/03/ezine.html#hsreport-ontopic
    • Des moisissures sont toujours présentes à l’intérieur des bâtiments, mais la cohabitation peut, selon les circonstances, être une bien mauvaise idée ! Les maladies qu’elles déclenchent parfois chez les travailleurs constituent une excellente raison de limiter l’exposition. […]

      Source : Sabourin, G. « Moisissures : la guerre aux spores! » Prévention au travail. Vol. 31, no 2, été 2018. P. 36-37.
      http://preventionautravail.com/archives-numeros/26-ete-2018/file.html
    Travail à la chaleur / au froid
    Travail en hauteur
Mars 2018
    Accident et maladie professionnelle
    • Une personne qui vit avec un acouphène perçoit des sons qui n’ont pas de source externe réelle. Les acouphènes se manifestent sous forme de bourdonnements, de tintements, de sifflements, de pulsations ou d’autres sensations auditives. Ils affectent une seule oreille ou les deux. Les causes des acouphènes sont nombreuses, mais ils résultent souvent de dommages à l’appareil auditif subis en raison, par exemple, d’une exposition à des niveaux de bruit trop élevés. Les acouphènes s’accompagnent aussi fréquemment d’une hypersensibilité au bruit. Selon leur intensité et leur fréquence, ils nuisent parfois considérablement à la qualité de vie des personnes qui en souffrent, de même qu’à leur capacité de retour au travail. […]

      Source : Pichette, L. « Une percée dans la compréhension des acouphènes ». Prévention au travail. Vol. 31, no 1, printemps 2018. P. 17-19.
      http://preventionautravail.com/recherche/532-une-percee-dans-la-comprehension-des-acouphenes-l-ensemble-du-systeme-auditif-etudie.html
    • Lors de la manutention de longues tiges de métal, un travailleur place une cale sous le chargement, lorsque celui-ci glisse sur lui et l’écrase mortellement. Que s’est-il passé ? […]

      Source : Girard, O. « Écrasement funeste ». Prévention au travail. Vol. 31, no 1, printemps 2018. P. 33. (Les accidents nous parlent).
      http://preventionautravail.com/les-accidents-nous-parlent/528-ecrasement-funeste.html
    • La cancérogenèse est un processus multifactoriel et complexe qui commence plusieurs années avant que le cancer n’apparaisse cliniquement. Un cancer est considéré d’origine professionnelle lorsqu’il résulte de l’exposition, en milieu de travail, à un agent chimique, physique ou biologique ou encore de conditions inhérentes à une activité de travail. Il s’agit d’un cancer qui ne se serait probablement pas produit si la personne n’avait pas exercé ce travail. Une étude de l’IRSST sur l’exposition potentielle à des cancérogènes selon le secteur d’activité a conclu qu’entre 240 000 et 500 000 travailleurs québécois sont exposés à au moins un des 41 cancérogènes qu’ils ont étudié. […]

      Source : InfoIRSST, 6 mars 2018.
      https://goo.gl/jrrecU
    • Voilà qui devrait conforter tous ceux qui œuvrent pour une meilleure sensibilisation des jeunes à la prévention des risques professionnels. En effet, une récente étude épidémiologique réalisée par l’INRS révèle que les jeunes de moins de 25 ans formés en santé et sécurité au travail pendant leur scolarité ont deux fois moins d’accidents du travail que les autres. […] Réalisée sur 5 ans dans 7 régions de France, cette étude montre la pertinence d’intégrer un enseignement en santé au travail dans l’ensemble des formations initiales. Pour lire l’étude, cliquez ici.

    • Travaillant pour respecter un délai serré, Kerry a peint l’intérieur d’une nouvelle maison sans prendre de pauses sur une base régulière. Le peintre adopte un certain nombre de positions des mains et du corps : flexions, étirements, tremblements des poignets, mouvements de tamponnement et brossage. Travailler en endurant la douleur causée par des crampes aux mains et des positions inhabituelles peut entraîner pour Kerry des lésions attribuables au travail répétitif. Il ne le sait sûrement pas, mais ces lésions peuvent même être permanentes. Les lésions attribuables au travail répétitif, aussi appelées troubles musculo-squelettiques (TMS), sont un grave problème en milieu de travail, causant douleur et souffrances à de nombreux travailleurs. Elles sont la raison la plus fréquente d’absence résultant de blessure et la plus importante source de coûts liés à la perte de temps au Canada. […]

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 16, no 1, 2018.
      http://www.cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2018/01/ezine.html#hsreport-ontopic
    Bruit et vibration
    • En atelier, mais surtout sur les chantiers, dans le bâtiment comme dans les travaux publics, force est d’admettre que les métiers de la branche peuvent être bruyants. Le bruit émane de machines, d’engins ou d’actions très sonores comme le démolissage, et il a souvent sa source au plus près des salariés de terrain. Des solutions collectives comme individuelles existent pour limiter les effets physiques du bruit, défini par la loi comme facteur de pénibilité, mais également le stress qu’il peut engendrer.

    • Une perte d’audition survient souvent très graduellement, au point où vous pourriez ne pas réaliser qu’elle se produit. Le bruit excessif entraîne des dommages aux petites cellules sensorielles dans l’oreille. Au début, la personne ne peut pas bien entendre des conversations à des lieux de travail, activités sportives ou restaurants bruyants où il y a du bruit de fond. Il pourrait y avoir un tintement dans les oreilles ou la personne pourrait remarquer que les sons semblent étouffés à la fin de sa journée de travail. […]. Plusieurs liens Internet sont disponibles. Nouveau-Brunswick.

      Source : Travail sécuritaire NB. Cybernouvelles, mars 2018.
      http://www.travailsecuritairenb.ca/perte-d%E2%80%99audition-due-au-bruit
    •  Millions of workers are exposed to noise in the workplace every day and when uncontrolled, noise exposure may cause permanent hearing loss. Research demonstrates exposure to certain chemicals, called ototoxicants, may cause hearing loss or balance problems, regardless of noise exposure. Substances including certain pesticides, solvents, and pharmaceuticals that contain ototoxicants can negatively affect how the ear functions, causing hearing loss, and/or affect balance. The risk of hearing loss is increased when workers are exposed to these chemicals while working around elevated noise levels. Occupational activities that often have high noise exposure and could add synergistic effects when combined with ototoxicant exposure  may include painting and construction. […]

      Source : OSHA; CDC. Preventing hearing loss caused by chemical and noise exposure. 2018, 5 p. (Safety and health information bulletin / OSHA). DHHS (NIOSH) no 2018-124.
      https://www.cdc.gov/niosh/docs/2018-124/pdfs/2018-124.pdf
    • This guide explains what is required of a hearing conservation program and provides general information on implementing a hearing conservation program.

      Source : Worksafe BC. Sound advice: a guide to hearing conservation programs. [S.l.] : Worksafe BC, 2017. 51 p.
      https://www.worksafebc.com/en/resources/health-safety/books-guides/sound-advice-a-guide-to-hearing-conservation-programs
    Chantier
    • Les chantiers de curage et de démolition intérieure peuvent exposer de façon importante les opérateurs à des poussières et, parfois, à des fumées de découpe au chalumeau. Il est donc nécessaire de mettre en œuvre des mesures de prévention permettant de limiter à la source les émissions de ces polluants résiduels. Cet article présente une démarche de conception de cette ventilation générale, ainsi que deux exemples d’application à des chantiers de curage (abattre des cloisons, portes, fenêtres, isolation, etc.). […]

      Source : INRS. Hygiène et sécurité du travail. Oct./nov./déc. 2017, no 249. P. 44-50.
      https://goo.gl/83BELv
    Conduite de véhicule, signalisation et travaux de route
    • Travailler à la fabrication de routes n’est pas sans risque pour les opérateurs, car ils manipulent des enrobés bitumineux chauds qui peuvent présenter des effets sur la santé, soit par les fumées dégagées, soit par contact cutané. Ce dossier présente un état des lieux des différents travaux menés par la profession et les organismes de prévention de ces risques. Rappelle également les différents risques liés aux rayonnements UV auxquels les travailleurs sont exposés, et les moyens de s’en protéger. […]

      Source : INRS. Hygiène et sécurité du travail. Oct./nov./déc. 2017, no 249. P. 21-41.
      https://goo.gl/83BELv
    • Plusieurs instances européennes ont signé un protocole pour améliorer la santé et la sécurité des salariés qui utilisent des engins de chantier. Fruit d’un travail de deux ans, les instances se sont attachées à mettre en place un protocole portant sur l’ergonomie, l’organisation des chantiers, la formation des opérateurs, l’évitement des collisions et la normalisation. "S’il est essentiel de respecter des normes ergonomiques et de sécurité de haut niveau pour les matériaux et les machines, il est tout aussi crucial de bien organiser les chantiers et de doter les travailleurs impliqués des qualifications nécessaires", notent les auteurs. Le protocole prend également en compte l’interaction entre les fabricants et les utilisateurs pour améliorer la sécurité des équipements. […]

      Source : OPPBTP. La Newsletter Prévention BTP, mars 2018.
      http://www.efbww.org/pdfs/Working%20safer%20web%20FR.pdf
    Divers
    Électricité
    • Un problème d’alimentation électrique est constaté dans l’édifice. Qu’à cela ne tienne, Yvon, homme à tout faire et travailleur expérimenté, se rend dans la salle électrique pour chercher la cause du problème. Pour les besoins de notre démonstration, les habituelles méthodes de travail ont été mises de côté. Pouvez-vous dire quelles erreurs ont été volontairement commises ? […]

      Source : Mélançon, J. « Les travaux électriques : cherchez l’erreur ». Prévention au travail. Vol. 31, no 1, printemps 2018. P. 5, 46-47.
      http://preventionautravail.com/cherchez-l-erreur/527-les-travaux-electriques.html
    • L’énergie incidente est la quantité d’énergie thermique projetée sur une surface à une certaine distance de la source, produite durant un événement d’arc électrique. Une étude d’énergie incidente permet de spécifier la catégorie d’équipement de protection individuelle (ÉPI) nécessaire pour effectuer un travail sous tension ou de délimiter un périmètre de sécurité lors de travaux sous tension. Une étude d’énergie incidente prend en compte tous les équipements à partir de l’alimentation de l’entreprise jusqu’aux transformateurs à 125 kVA. Elle s’effectue en plusieurs étapes. […]

      Source : Intervention Prévention. Blogue, 30 janvier 2018.
      https://www.interventionprevention.com/etude_energie_incidente/
    • Le 11 avril 2017, M. Denis Baribeau, contremaître pour l’entreprise Arno Électrique ltée, perdait la vie des suites d’un accident du travail survenu sur un chantier d’Hydro-Québec situé au poste intérieur de transformation électrique Rockfield, à Montréal. Il a été électrocuté au contact d’une pièce sous tension. À la suite de son enquête, la CNESST retient comme principale cause de l’accident des lacunes dans la gestion de l’accès aux cellules sous tension. […]

    Enquête après accident
    • La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur le décès de M. Pierre Daigle, survenu le 6 septembre 2017 sur le terrain du Camping Plage Grégoire (9128-9256 Québec inc.), à Lacolle. M. Daigle a été happé par le godet d’une pelle mécanique lors de travaux de creusement. Le jour de l’accident, des travaux de creusement de tranchées avaient débuté sur une parcelle du terrain de camping en vue de la construction d’une nouvelle salle multifonctionnelle. M. Daigle, locataire-résident du camping, agissait, de sa propre initiative, en se présentant sur les lieux des travaux et en aidant à leur réalisation. En début d’après-midi, le responsable des travaux sur le chantier a demandé à ce que soient retirés les surplus de matériaux déposés à proximité de l’excavation par la pelle mécanique. C’est à ce moment que M. Daigle, qui se trouvait en bordure de la tranchée ouest de l’excavation, a changé de position, pour une raison inconnue, et s’est retrouvé dans la trajectoire de la pelle mécanique en marche. Il a alors été happé par le godet de la pelle et projeté au fond de la tranchée. Il a été transporté à l’hôpital, où son décès a été constaté. […]

    • L'entrepreneur en construction Sylvain Fournier est condamné pour l'homicide involontaire de son employé, enseveli dans une tranchée non sécurisée à Montréal en 2012. Il s'agit de la première fois au Québec qu'un entrepreneur ait été reconnu coupable d'avoir causé la mort de son employé sur un chantier de construction. […]

    • La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Dominic Fortin, frigoriste au service de l’entreprise Réfrigération Drummond inc., le 31 août 2017, à Drummondville. Le jour de l’accident, M. Fortin se rendait à un immeuble situé sur le boulevard Saint-Joseph pour terminer des travaux de réparation du système de climatisation, situé sur la toiture de l’édifice. Pour accéder au toit, il est monté dans une échelle portative à coulisses qu’il avait installée sur le côté sud du bâtiment. Après avoir finalisé le remplacement du compresseur, M. Fortin a emprunté de nouveau l’échelle afin de descendre du toit. En amorçant sa descente dans l’échelle, celle-ci s’est mise à glisser vers le sol, provoquant le déséquilibre du travailleur qui a fait une chute de près de 8 mètres. Retrouvé gisant au sol, M. Fortin a été transporté au centre hospitalier, où il est décédé quelques heures plus tard des suites de ses blessures. […]

    Équipement de protection individuelle
    • De l’atelier au chantier, le bruit est présent partout, devenant l’une des premières sources de pollution. Si l’on a l’impression de s’habituer aux bruits, en fait l’oreille devient moins sensible. La législation française élargit la responsabilité du chef d’entreprise, en mettant l’accent sur l’importance de l’évaluation du risque auditif et la réduction du bruit à la source et au cours de sa propagation. Elle précise l’abaissement des seuils à partir desquels les actions de prévention doivent être déclenchées et impose désormais de fournir des protections auditives individuelles aux salariés dès que le niveau sonore atteint 80 dB(A). Sont présentés ici les différentes protections individuelles et leur cadre d’utilisation. France.

      Source : OPPBTP. La Newsletter Prévention BTP, mars 2018.
      https://goo.gl/4oXWf4
    Ergonomie
    • Longtemps laissée pour compte par les manufacturiers de véhicules lourds, l’ergonomie, cette science qui consiste à adapter l’activité, les instruments et l’espace de travail à l’homme, revêt aujourd’hui une tout autre importance quand vient le temps de magasiner de la machinerie. Quiconque étant appelé à œuvrer dans un véhicule sur une base quotidienne et prolongée est conséquemment à risque d’en ressentir des effets secondaires. Lorsque les points de contact du corps humain sont sollicités de manière continue et répétitive, la circulation sanguine devient moins fluide au niveau des extrémités. C’est entre autres pour cette raison que les manufacturiers apportent aujourd’hui un soin particulièrement accru aux caractéristiques de conception des habitacles. […]

    • Une équipe de chercheurs a mesuré, auprès de travailleurs affectés ou non par des maux de dos, les effets psychologiques et biomécaniques immédiats du port de deux catégories de ceintures lombaires dans le cadre du travail. Les résultats ont montré que l'extensible et la non extensible offraient les mêmes avantages au regard de leurs effets immédiats, que les effets étaient positifs sur le plan fonctionnel. Les variables psychologiques liées à la douleur auraient pour effet de rassurer les patients, ce qui pourrait accélérer le retour au travail des victimes, alors que les variables biomécaniques auraient l’effet de rendre sécuritaire le port d’une ceinture lombaire. […]

      Source : Info IRSST, 14 février 2018.
      https://goo.gl/JrFpg9
    Incendie et explosion
    • La génération spontanée n’existe pas, Louis Pasteur l’a démontré. Mais la combustion spontanée, elle, existe bel et bien. Prenez un chiffon d’huile imprégné d’huile de lin. A priori, rien de bien dangereux, l’huile de lin étant une matière relativement inoffensive. Pourtant, dans certaines conditions, le chiffon va s’enflammer tout seul, sans allumette ni briquet. Sournoise, la combustion spontanée est pourtant un phénomène facile à éviter quand on est informé. […

      Source : Levée, V. « Pleins feux sur la combustion spontanée ». ». Prévention au travail. Vol. 31, no 1, printemps 2018. P. 5, 40-41.
      http://preventionautravail.com/archives-numeros/25-printemps-2018/file.html
    Innovation
    • Il n’y a pas que les géants du Web qui peuvent tirer profit des avancées de l’intelligence artificielle. Dans son laboratoire de l’Université Concordia, le professeur Amin Hammad tente de mettre les plus récentes technologies au profit d’un secteur qui hésite à innover, celui de la construction. En 2016, plus de 46 milliards de dollars ont été dépensés dans le secteur de la construction, soit 12 % du PIB québécois. Les quelque 25 700 employeurs actifs ont embauché près d’un travailleur québécois sur vingt, ce qui fait de ce domaine un incontournable moteur économique. […]

    • Les avancées technologiques dans le domaine de la construction proviennent de toutes parts. En plus de l’intelligence artificielle et des robots, voilà que les exosquelettes pourraient chambarder les façons de faire de l’industrie de la construction. […] Si les avancées peuvent devenir importantes d’ici les prochaines années, les exosquelettes offrent pour l’instant des solutions concrètes pour l’industrie de la construction. Ce sont pour la plupart des exosquelettes mécaniques, sans moteur ou matériel informatiques, conçus pour adoucir la tâche des travailleurs. […]

    • Équipé d'une puce, le béton nouvelle génération proposé par la jeune société Smartconnect permettra, à terme, d’améliorer la sécurité notamment lors des phases de déconstruction. Ce béton nouvelle génération est équipé d’une puce dont la durée de vie pourrait excéder deux cents ans. Il ne nécessite pas de terminal dédié pour interagir, un simple smartphone suffit. "Pouvoir connaître la composition du matériau, les conditions dans lesquelles il a été coulé, mais également ses spécificités, sera utile en termes de maintenance, mais également de prévention et de sécurité, au moment de la déconstruction par exemple. L’ensemble des données hébergées sur une plate-forme seront accessibles sur site à l’aide d’un smartphone par exemple", détaille Rolland Melet, le président de 360 Smartconnect.

    • Contractors in the construction industry are increasing their use of emerging technologies to enhance safety, and further growth is likely, results of a recent survey show. More than 330 contractors participated in the survey, conducted by Dodge Data & Analytics in partnership with the Center for Construction Research and Training (CPWR) – and United Rentals. Results show that drones (21 percent), laser scanning (14 percent) and wearable devices (13 percent), such as smart helmets, are the most common emerging technologies on worksites. Still, 62 percent of respondents said they don’t use onsite technology to promote safety. […]

      Source : National Safety Council. Safety+Health, February 7, 2018 [site Web].
      https://goo.gl/BmyHiF
    Outil / appareil / machine
    • Les lames tranchantes peuvent être dangereuses et devraient toujours être manipulées avec soin. Lorsque vous fixez une lame tranchante à un outil électrique et branchez ensuite ce dernier, vous vous exposez à un risque accru. Pour s'assurer du bon fonctionnement des scies, des raboteuses et des trancheuses, il faut notamment s'assurer que les lames demeurent bien affûtées. Une des préoccupations les plus courantes associées aux lames ou aux bords tranchants est le risque blessure, comme une coupure ou une amputation. La meilleure façon d'éliminer le risque est d’éliminer le danger, soit l'utilisation d'une lame. Vérifiez si vous pouvez couper le matériel ou ouvrir l'emballage d'une autre façon ou encore si vous pouvez automatiser le processus ou utiliser un autre outil. […]

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 16, no 2, 2018.
      http://www.cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2018/02/ezine.html#hsreport-tipstools
    • L’arrivée sur le marché des disques diamantés à moindres coûts a eu comme impact l’augmentation marquée de l’utilisation de ceux-ci, mais aussi du nombre d’accidents. En effet, « la découpeuse à disque a été à l’origine de 29 accidents graves, dont 4 mortels, entre avril 2004 et mars 2014 »1. Depuis la publication de ces statistiques par la CNESST, 2 accidents mortels et 6 accidents graves se sont ajoutés à la liste. Près de la moitié des accidents sont survenus quand l’outil s’est cabré. Le monoxyde de carbone, quant à lui, était en cause dans plus d’un quart des accidents. Suite au premier accident mortel d’un col bleu survenu en septembre 2015, l’APSAM a créé un comité paritaire afin de comprendre la problématique et trouver des solutions. Ce comité était composé de représentants des villes de Trois-Rivières, Sherbrooke, Chibougamau et Montréal ainsi que de la CNESST, l’ASP Construction et de fabricants de découpeuses et de disques. Afin d’informer et de former les travailleurs et les représentants des employeurs concernés du secteur municipal et de celui de la construction, l’APSAM et l’ASP Construction offrent notamment la formation Découpeuse à disque abrasif ou à meule. […]

    • Utilisée par les moteurs thermiques au même titre que l'essence ordinaire, l'essence alkylate présente des avantages, notamment en termes de santé. Les moteurs thermiques sont, en général, alimentés en essence ordinaire. Mais ils fonctionnent également avec d’autres carburants comme l'essence alkylate obtenue à partir des gaz issus du raffinage du pétrole. Avantage de cette dernière : elle contient moins d’hydrocarbures aromatiques, et notamment dix fois moins de benzène, un cancérogène reconnu pour l'homme, que l'essence traditionnelle (0,1 % versus 1 %).  C'est également un mélange plus stable, moins volatil et pouvant être utilisé à plus basse température (- 20 °C). […] Dépliant à télécharger.

    Santé et sécurité du travail
    • Voilà qui devrait conforter tous ceux qui œuvrent pour une meilleure sensibilisation des jeunes à la prévention des risques professionnels. En effet, une récente étude épidémiologique réalisée par l’INRS révèle que les jeunes de moins de 25 ans formés en santé et sécurité au travail pendant leur scolarité ont deux fois moins d’accidents du travail que les autres. […] Réalisée sur 5 ans dans 7 régions de France, cette étude montre la pertinence d’intégrer un enseignement en santé au travail dans l’ensemble des formations initiales. Pour lire l’étude, cliquez ici.

    • Les associations sectorielles paritaires (ASP) peuvent être d’importants partenaires pour élaborer des mesures de santé et sécurité lors de projets novateurs en santé et sécurité du travail. Elles diffusent de l’expertise et font coopérer les différentes parties entre elles. Quatre récents projets comportant des défis en matière de sécurité au travail montrent comment l’ASP peut s’impliquer pour trouver des solutions aux préoccupations communes autant des travailleurs que des employeurs. Voyez, entre autres, comment un comité paritaire formé, entre autres, par l’ASP Construction, a étudié la problématique et trouvé des solutions aux trop nombreux accidents et décès causés par l’utilisation de la découpeuse à disque. […]

      Source : Sabourin, G. « Le rôle majeur des ASP dans les projets novateurs ». Prévention au travail. Vol. 31, no 1, printemps 2018. P. 7-14.
      http://preventionautravail.com/reportages/526-le-role-majeur-des-asp-dans-les-projets-novateurs.html
    • L’OPPBTP lance « Prévention BTP en direct », un service de réponses en ligne à toutes les questions de sécurité et prévention dans le BTP. « Comment déterminer un point d’ancrage ? », « Comment savoir si mon casque est encore bon ? », « Que doit-on vérifier à la réception d’un matériel loué ? » …  Depuis le 5 février 2018, les professionnels du BTP trouvent facilement en ligne une réponse immédiate à leurs questions sur la sécurité et la prévention grâce au service Prévention BTP En direct. Prévention BTP En direct est une base de connaissance de plus de 400 questions accessibles depuis un ordinateur ou en mobilité, complétée d’une ligne téléphonique et d’un chat pour joindre les experts en prévention de l’OPPBTP. Il offre également la possibilité de prendre rendez-vous avec un expert prévention pour obtenir des conseils personnalisés sur des questions organisationnelles où l’environnement de travail doit être pris en compte. […] France.

    • Les travailleurs expérimentés et sans accident ont-ils échappé aux blessures parce qu’ils sont chanceux ? Pas nécessairement. Ils possèdent parfois, sans le savoir, des caractéristiques bien précises qu’un conseiller américain curieux est allé dénicher, en menant une série d’entrevues sur dix ans auprès de ces travailleurs épargnés. Qu’est-ce qui explique que des individus travaillant dans des milieux qualifiés à risque accumulent 20, 30 ou 40 ans d’ancienneté sans accident de travail ? Ont-ils une recette secrète ? Peuvent-ils nous apprendre quelque chose ? Qu’est-ce qui se cache derrière un tel phénomène ? C’est ce qu’a voulu faire découvrir le conférencier François Boucher, du Centre patronal de santé et sécurité au travail du Québec. […]

      Source : Sabourin, G. « Les ingrédients d’une carrière entière sans blessure au travail ». Prévention au travail. Vol. 31, no 1, printemps 2018. P. 38-39.
      http://preventionautravail.com/archives-numeros/25-printemps-2018/file.html
    • Lorsque nous appliquons le concept de la confiance à la santé et à la sécurité, la confiance est l’élément clé. Les inquiétudes en matière de sécurité ne seront soulignées et les commentaires ne seront acceptés que s’il existe une relation de confiance entre le leader et les membres de son équipe. La confiance favorise une relation collaborative et bienveillante qui fait en sorte que les personnes travaillent ensemble pour prévenir les blessures et promouvoir la santé pour tous. Comment établir la confiance? […]

      Source : Travail sécuritaire NB. Cybernouvelles, mars 2018.
      https://goo.gl/puJ9C8
    • L’employeur de toute entreprise de compétence fédérale doit voir à ce que les employés exerçant des fonctions de direction ou de gestion reçoivent une formation adéquate en SST, et connaissent leurs responsabilités quant au Code canadien du travail. Est-ce que l’apprentissage par lui-même des notions de santé-sécurité (ex. : lecture de documents, de politiques SST, de procédures SST, de programmes SST de l’entreprise…) permettrait aux directeurs – ou aux gestionnaires – d’être conformes à l’obligation de formation en matière de santé-sécurité? Cette question a été soulevée devant le Tribunal de santé et sécurité au travail – Canada. Voici les éléments importants à retenir à ce sujet. […]

    • Peut-être qu’ils n’ont pas eu peur du danger parce qu’ils ne le connaissaient tout simplement pas, comme un enfant en bas âge qui ne sait pas encore que le feu peut brûler. Mais il reste que la majorité des accidentés du travail ont justement une connaissance des risques. Alors pourquoi n’ont-ils pas peur de ces derniers? La prise de conscience du risque par un individu est une des étapes préalables à l’adoption de comportements sécuritaires. Elle représente un aspect important que tout bon préventionniste doit considérer lorsqu’il aborde la notion de risque avec les employés. Un aspect qui peut d’ailleurs contribuer à l’amélioration de nos systèmes de gestion de la prévention. […]

      Source : Centre patronal de santé et sécurité du travail du Québec. Info SST, mars 2018.
      http://www.centrepatronalsst.qc.ca/infos-sst/le-point-sur/comportement-securitaire/de-la-non-conscience-a-la-prevention.html
    Secours et sauvetage
    SIMDUT / SGH
    • Dans le cadre de la nouvelle réglementation SIMDUT 2015, les employeurs ont jusqu’au 1er décembre 2018 pour s’y conformer. Afin que cette transition soit harmonieuse dans votre milieu de travail, voici quelques informations importantes qui vous permettront de planifier adéquatement ce changement.

      Les périodes de transition et la date limite d’adaptation varient selon votre secteur d’activité :

      Les fabricants et importateurs ont jusqu’au 31 mai 2018 pour se conformer.

      Les distributeurs ont jusqu’au 31 août 2018 pour se conformer.

      Les employeurs ont jusqu’au 1er décembre 2018 pour se conformer. […]

    Substance dangereuse
    Travail à la chaleur / au froid
    • Le froid affecte l’organisme, en particulier les artères et le cœur. La Fédération française de cardiologie a livré quelques conseils de prévention. En effet, chaque réduction de 1 °C augmente de 2 % le risque d'infarctus du myocarde dans les quatre semaines qui suivent l’exposition. Les personnes les plus à risque sont les patients souffrant d’une atteinte cardiovasculaire (hypertension artérielle, insuffisance cardiaque, troubles du rythme…). […]

    Travail en hauteur
Janvier 2018
Novembre 2017
Septembre 2017
Juin 2017
Avril 2017
Janvier 2017
Novembre 2016
    Accident et maladie professionnelle
    • Nous connaissons tous l’odeur d’un plancher de bois fraîchement verni ou d’une salle de bain fraîchement peinte avec une peinture à l’huile. Cette odeur provient des solvants utilisés pour la fabrication du vernis ou de la peinture et qui s’évaporent dans l’air après l’application du produit. Peu de temps après avoir senti cette odeur et donc, suite à  l’exposition aux vapeurs de solvant, les yeux commencent à piquer et on ressent une irritation du nez et de la gorge. En restant plus longtemps dans la pièce, on peut développer un mal de tête. Ce sont les premiers symptômes d’une intoxication aux vapeurs de solvant, qui ont des propriétés neurotoxiques. En quittant la pièce et en cessant l’exposition, les symptômes disparaîtront sans problème. […]

      Source : King, N. « Les maladies liées à l'exposition aux produits neurotoxiques. » Journal de l’UTTAM. Automne 2016. P. 4-5.
      http://uttam.quebec/journal.pdf
    • Il a toujours été présent, mais le TSPT attire de plus en plus l’attention comme trouble de la santé lié au travail. Au fur et à mesure que nous comprenons mieux cette maladie, sa définition continue de s’élargir et d’évoluer, pour inclure de nouveaux facteurs de risque et professions présentant les plus grands dangers d’exposition à des évènements traumatisants. Même si nous ne pouvons pas toujours prévenir ces évènements, de l’aide existe pour ceux et celles qui développent des troubles de santé mentale importants après avoir vécu de telles expériences. Renseignez-vous sur le TSPT, les travailleurs les plus menacés et les façons d’offrir votre aide. […]

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 14, no 10, octobre 2016.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2016/10/ezine.html#hsreport-ontopic
    • Cet article propose d'étudier les conditions de travail et l'impact du travail sur la santé  des personnes très gênées par des troubles de l'audition tels que des acouphènes ou de l'hyperacousie. Les données, issues du Baromètre Santé Sourds et Malentendants de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé, fournissent des résultats sur la perception des conditions de travail, les ressources et contraintes, sur la reconnaissance des situations de handicap et les aménagements de poste dont les personnes disposent.

      Source : Menard, C.; Sitbon, A. « Situation au travail des personnes touchées par des acouphènes et/ou de l'hyperacousie. » Références en santé au travail. No 147 (sept. 2016).
      http://www.rst-sante-travail.fr/rst/pages-article/ArticleRST.html?ref=RST.TF%20239
    Amiante
    Appareil de levage et gréage
    Bruit et vibration
    Cadenassage
    Conduite de véhicule, signalisation et travaux de route
    • Pour assurer la sécurité des usagers de la route comme celle des travailleurs au chantier, le signaleur vit sous la menace constante de véhicules en mouvement. Exposé des journées entières au vent, au soleil et aux intempéries, il risque tantôt l’hypothermie, tantôt le coup de chaleur. Il peut aussi faire l’objet d’agressions verbales et physiques de la part de conducteurs impatients. Sans oublier le bruit incessant des véhicules qui, parfois, brouille sa vigilance. Le rôle du signaleur est à tel point ingrat et dangereux qu’il a donné lieu à un renforcement des obligations et des responsabilités du maître d’oeuvre, notamment en matière de formation. […]

    Divers
    • Vous êtes à la recherche de mesures d’ingénierie pour protéger les travailleurs contre la poussière de silice cristalline qui se dégage lorsqu’ils coupent du béton ou d’information sur la façon d’atténuer les risques ergonomiques dans l’industrie du nettoyage à sec? Le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) a lancé une nouvelle base de données appelée « Engineering Controls Database », qui offre de l’information sur les mesures d’ingénierie efficaces pouvant protéger les travailleurs en éliminant ou en réduisant les situations dangereuses. Les mesures d’ingénierie bien conçues peuvent être très efficaces pour protéger les travailleurs et peuvent rehausser la sécurité des systèmes, en réduisant considérablement le risque de blessures ou de maladies.

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 14, no 10, octobre 2016.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2016/10/ezine.html#hsreport-partners
    Électricité
    Enquête après accident
    Équipement de protection individuelle
    • When working at heights, workers often rely on fall protection equipment to keep them safe. However, when working on a leading edge or around sharp work surfaces, the lifeline or lanyard — including a self-retracting lanyard or lifeline (SLR) — can become frayed or cut as it rubs against the edge. This damage can weaken the equipment to the point where, if a worker fell, the force of arresting the fall would likely cause the lanyard, lifeline, or SRL to fail.

      Source : IHSA. 2-Minute News, September 2016.
      https://www.ihsa.ca/PDFs/Products/Id/W253.pdf
    Ergonomie
    • Collaborer est souvent la meilleure solution pour réduire le risque de blessures dans un environnement dynamique comme celui de la construction. Le déplacement des charges lourdes est une réalité incontournable du milieu de la construction. La sollicitation intense du système musculo-squelettique chez les travailleurs occasionne beaucoup de blessures aux membres supérieurs. Pour éviter les accidents graves et les maux chroniques, mieux vaut prévenir. En 2014, dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, les troubles musculo-squelettiques constituaient 21,1 % des dossiers ouverts par la CNESST. On y recense autour de 1 500 demandes annuellement depuis 2011. […]

    Espace clos
    • Cette recherche vise à prévenir les accidents en espaces clos en aidant les entreprises à appliquer la réglementation en vigueur. Les deux objectifs spécifiques sont de (i) mieux comprendre la gestion des risques en espace clos et déterminer les difficultés en se basant sur la littérature et des observations sur le terrain et (ii) développer un outil d'analyse du risque et de catégorisation des interventions en espace clos qui répond aux besoins établis dans la première partie du projet. La méthode de recherche inclut (i) une revue critique de la littérature sur la gestion des risques en espace clos, (ii) une analyse des enquêtes d'accidents mortels en espace clos au Québec. […]

      Source : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail. Chinniah, Y.; Bahloul, A.; Burlet-Vienney, D.; Roberge, B. Développement d’un outil d’analyse du risque et de catégorisation des interventions en espace clos. Montréal : IRSST, 2016. xi, 111 p. (Études et recherches ; R-928).
      http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-928.pdf
    Excavation
    • Ce guide est un véritable aide-mémoire des pratiques à respecter. D’approche simple et pédagogique, il apporte un éclairage particulier sur les bonnes attitudes à adopter en toutes circonstances. La réalisation d'ouvrages verticaux, l'excavation traditionnelle d'un puits, le soutènement provisoire, le marinage, le creusement, chaque situation est passée au crible des dangers potentiels, auxquels sont associés les messages de prévention appropriés. […]

    • Creuser à l’aveuglette est une activité qui peut être risquée ! Pour prévenir le pire, des précautions s’imposent. De plus en plus de fournisseurs de services publics ont recours à l’enfouissement pour faire cheminer leur infrastructure, si bien qu’aujourd’hui, le sous-sol québécois est parcouru par un vaste réseau constitué de canalisations, de fils électriques, de conduites de gaz, et de câbles téléphoniques et de câblodistribution. Une solution qui présente de nombreux avantages, particulièrement sur le plan esthétique, mais qui ne met pas pour autant le réseau souterrain à l’abri des ruptures accidentelles. […]

    Lois et règlements
    • En 1992, des accusations en vertu du Code criminel avaient été portées contre la mine Westray en Nouvelle-Écosse, une société à but lucratif, mais elle avait évité toute condamnation grâce à son voile corporatif. En effet, le droit à l’époque rendait très difficile d’imputer à une compagnie la responsabilité pour les gestes et omissions négligents de ses employés et dirigeants. L’injustice avait soulevé un tollé qui, après des années de luttes menées notamment par le syndicat des Métallos, a donné lieu à la modification du Code criminelpar le projet de loi C-45. Ces modifications n’ont pas créé un nouveau crime, mais elles ont introduit des mécanismes juridiques qui permettent plus facilement, en principe, d’imputer à une compagnie les actes ou omissions de ses agents et particulièrement de ses cadres supérieurs. […]

      Source : Lippel, K. « Quelle place pour le droit criminel en matière de santé et sécurité du travail? » Journal de l’UTTAM. Automne 2016. P. 12-13.
      http://uttam.quebec/journal.pdf
    • Au chantier, le rôle du maître d’oeuvre n’est pas de tout repos. Un peu à la manière du maestro, il lui appartient d’orchestrer l’ensemble des travaux à exécuter. Mais ses obligations contractuelles ne s’arrêtent pas là, loin s’en faut. Sur ses épaules pèsent également de lourdes responsabilités en matière de santé et de sécurité du travail. Et celles-ci peuvent l’exposer à d’éventuelles poursuites criminelles. […]

    Métier
    Organisation de la prévention
    • Au chantier, le rôle du maître d’oeuvre n’est pas de tout repos. Un peu à la manière du maestro, il lui appartient d’orchestrer l’ensemble des travaux à exécuter. Mais ses obligations contractuelles ne s’arrêtent pas là, loin s’en faut. Sur ses épaules pèsent également de lourdes responsabilités en matière de santé et de sécurité du travail. Et celles-ci peuvent l’exposer à d’éventuelles poursuites criminelles. […]

    • Vous les connaissez peut-être sous les noms de discussions du matin, de breffages quotidiens, d’exposés sur les mesures de sécurité ou de réunions de chantier. Vous avez peut-être même participé à une telle réunion ce matin. Leur appellation peut différer, mais ce sont toutes des discussions brèves axées sur la sécurité, qui sont tenues entre les employés et les gestionnaires ou les superviseurs. Les réunions de chantier peuvent constituer un moyen efficace pour la promotion d’une culture efficace axée sur la sécurité, car elles permettent de tenir les travailleurs et les superviseurs informés et à jour relativement aux préoccupations, aux procédures pertinentes et aux sujets liés à la sécurité. […]

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 14, no 10, octobre 2016.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2016/10/ezine.html#hsreport-tipstools
    • Il n’est pas rare de constater qu’une personne met de côté des règles de sécurité lorsqu’elle sait que personne ne viendra l’importuner à ce sujet et, d’autant plus si le respect des règles de sécurité lui apporte des inconvénients, de l’inconfort ou s’avère un obstacle à son efficacité personnelle. L’entreprise peut bien disposer d’une politique, d’un système de gestion de la santé-sécurité, de procédures et de règles de sécurité, etc. Toutefois, il s’agit de mécanismes qui exercent une pression extérieure en vue de l’adoption des comportements sécuritaires. Si on souhaite inciter les membres du personnel à adhérer à une culture positive en SST, à adopter des comportements sécuritaires, il importe d’agir également sur les incitatifs qui rehaussent la motivation personnelle à adopter des pratiques de travail sécuritaires. […]

      Source : Centre patronal de santé et sécurité du travail du Québec. Info SST, novembre 2016.
      http://www.centrepatronalsst.qc.ca/infos-sst/le-point-sur/culture-sst/favoriser-des-pratiques-securitaires-meme-en-labsence-de-supervision.html
    • « J’aime bien répéter que la santé et la sécurité ne sont que de la gestion des risques. Pour arriver à gérer des risques, la première chose à faire est donc de les identifier, car on ne peut gérer ce que l’on ne connait pas. Toutefois qu’arrive-t-il lorsque vous faites des changements dans votre procédé? Si vous entrez des nouveaux produits chimiques, achetez de la nouvelle machinerie ou autres, vous êtes peut-être en train d’inviter le la visite non-désirable au sein des murs de votre organisation… Vous invitez des nouveaux risques! » […]

    • Marc-André veut améliorer la qualité de la finition de ses travaux. Il décide d’aller voir Paul et lui explique sa problématique. Après quelques minutes, Paul lui pose quelques questions sur ses façons de faire et l’aide à trouver différentes solutions. Quelques jours plus tard, Paul demande à Marc-André : « Alors, quelle option as-tu retenue et pourquoi ? » Planifié ou informel, le coaching peut être utilisé en différentes occasions et, ainsi, devenir un moyen de maintenir votre compétitivité sur le marché grâce à une main-d’œuvre compétente et mobilisée.

    • Les gestionnaires SST interviennent en entreprises avec la mission d'identifier les risques, leur dangerosité et les solutions adaptées à les résoudre. Chaque étape de leur recherche conduira à la prise en charge des problèmes et la création d'un plan de prévention et de gestion des risques. Multidisciplinaires et essentiels pour les entreprises, ces gestionnaires doivent enseigner et impliquer chaque partie de l'entreprise à agir au quotidien pour prévenir les risques et savoir comment se comporter face à un problème. […]

    Outil / appareil / machine
    Santé et sécurité du travail
    • Vous êtes à la recherche de mesures d’ingénierie pour protéger les travailleurs contre la poussière de silice cristalline qui se dégage lorsqu’ils coupent du béton ou d’information sur la façon d’atténuer les risques ergonomiques dans l’industrie du nettoyage à sec? Le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) a lancé une nouvelle base de données appelée « Engineering Controls Database », qui offre de l’information sur les mesures d’ingénierie efficaces pouvant protéger les travailleurs en éliminant ou en réduisant les situations dangereuses. Les mesures d’ingénierie bien conçues peuvent être très efficaces pour protéger les travailleurs et peuvent rehausser la sécurité des systèmes, en réduisant considérablement le risque de blessures ou de maladies.

      Source : CCHST. Le Rapport sur la santé et la sécurité, vol. 14, no 10, octobre 2016.
      http://cchst.ca/newsletters/hsreport/issues/2016/10/ezine.html#hsreport-partners
    • Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) a mis en circulation une application donnant un accès instantané, sur des appareils mobiles, à de l’information et à des conseils utiles en matière de santé et de sécurité au travail. L’application Réponses SSTdonne accès à la collection de fiches d’information en ligne du Centre qui se trouve sur le site Web du CCHST et qui contient des milliers de questions et de réponses sur près de 600 sujets liés à la santé et au mieux-être des travailleurs, du stress au travail et de la sécurité des produits chimiques aux conseils sur l’ergonomie et les conseils de sécurité saisonnier. Avec l’aide de l’application mobile, les utilisateurs peuvent avoir accès aux réponses sur la SST qui ne sont pas en ligne, dans les régions reculées et les sites d’emploi, ou lorsque la connexion sans fil est absente ou non fiable. [...]

      Source : CCHST. Novembre 2016.
      http://www.cchst.ca/products/oshanswers_app/
    SIMDUT / SGH
    • Le SIMDUT change. Avec l’imminence de l’échéancier de la transition, les fournisseurs de produits dangereux doivent se préparer. Téléchargez un livre blanc gratuit du CCHST qui fournit des directives sur la façon de passer de la FS en format ANSI à 16 rubriques pour SIMDUT 1988 à une FDS pour SIMDUT 2015. Le guide, qui comprend des tableaux, des explications et des conseils utiles, sera profitable aux employés et aux professionnels de la sécurité qui connaissent le SIMDUT 1988 et qui désirent mieux comprendre la nouvelle information requise dans une FDS du SIMDUT 2015.

      Source : CCHST. Liaison, septembre 2016.
      http://www.cchst.ca/products/canwrite/whitepaper.html
    Travail à la chaleur / au froid
    • Bien s’habiller pour travailler au froid

      Pierre C. Dessureault, professeur à l’UQTR, explique comment bien se vêtir lorsque l’on travaille au grand froid. Il passe en revue les trois couches de vêtement que l’on doit porter afin d’obtenir une bonne isolation (sous-vêtements, couches intercalaires et couche extérieure) ainsi que les tissus à privilégier pour chaque type de vêtement. Il émet également des recommandations pour la protection des pieds, des mains et de la tête. Enfin, il insiste sur les règles de base à respecter : les sous-vêtements et les couches intercalaires ne doivent pas contenir de coton, il faut choisir des vêtements ajustés à notre taille et qui s’enfilent aisément l’un par-dessus l’autre et s’assurer qu’ils restent secs.

      Disponible pour le prêt au centre de documentation de l’ASP Construction à la cote DV-340047.

      Source : Association paritaire pour la santé et la sécurité du secteur minier; Dessureault, P.C. L’habillement pour le travail par grand froid. [Québec] : APSM, 2015. DVD (env. 10 min). Aussi disponible en ligne :
      https://www.youtube.com/watch?v=NrX70d94MAo
    • Alberta Health Services and its industry partners began the Be Sunsible initiative in 2010 to increase the recognition of ultraviolet radiation (UVR) as an occupational hazard and to reduce the incidence of skin cancer among outdoor workers in Alberta. This website will provide employers of outdoor workers with information on the occupational hazards of UVR. With these online tools and resources, you will be able to create a comprehensive sun safety program and a supportive environment for outdoor workers. As well, you will positively impact modifiable risk factors for skin cancer at the workplace level.

      Source : Alberta Prevents Cancer.ca
      http://besunsible.albertapreventscancer.ca/
    Travail en hauteur
    • When working at heights, workers often rely on fall protection equipment to keep them safe. However, when working on a leading edge or around sharp work surfaces, the lifeline or lanyard — including a self-retracting lanyard or lifeline (SLR) — can become frayed or cut as it rubs against the edge. This damage can weaken the equipment to the point where, if a worker fell, the force of arresting the fall would likely cause the lanyard, lifeline, or SRL to fail.

      Source : IHSA. 2-Minute News, September 2016.
      https://www.ihsa.ca/PDFs/Products/Id/W253.pdf
    • Les travaux en hauteur, faut-il le rappeler, sont la principale cause d’accidents graves et de décès dans l’industrie de la construction. En effet, chaque année, des travailleurs meurent ou sont blessés grièvement alors qu’ils chutent d’un toit, d’un pylône, d’une échelle ou d’un échafaudage. Dans un monde idéal, il suffirait d’éliminer le travail en hauteur pour écarter définitivement le danger. Une solution toutefois peu réaliste au chantier, où le travail en hauteur fait partie de la donne. […]

    • Si l’élimination à la source des risques ou la pose des protections collectives ne sont pas réalisables, l’une des mesures disponibles contre les chutes de hauteur est le port d’un système individuel d’arrêt de chute composé, entre autres, d’un harnais pour la préhension du corps, d’un système de liaison fait d’une longe et d’un absorbeur d’énergie, et d’un ancrage. Afin de permettre la mobilité verticale du travailleur, cet ancrage est généralement une corde d’assurance verticale. Ces cordes sont fabriquées à partir de fibres polymères dont la performance peut être altérée lors des expositions prolongées aux agents de vieillissement environnementaux tels que le rayonnement ultraviolet (UV) et l’humidité. Ce projet porte sur l’effet des expositions prolongées aux intempéries sur les propriétés de certaines cordes d’assurance verticales, notamment sur leur résistance mécanique. […]

      Source : IRSST. Arrieta, C.; Lan, A.; Nguyen-Tri, P.; Vu-Khanh, T. Étude sur le vieillissement, la dégradation et la durée de vie des équipements de protection contre les chutes : Cordes d’assurance. Montréal : IRSST, 2016. 78 p. (Études et recherches : prévention des risques mécaniques et physiques / IRSST ; R-925).
      http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-925.pdf
    • Globally, falls from height (FFH) are a substantial public health jeopardy and are among the important leading causes of serious and fatal injuries for construction workers. A comprehensive understanding of the causal factors in FFH incidents is urgently required; however, the literature appears to lack a scientific review of FFH. In this study, 297 articles that contribute to the topic of fall incidents were reviewed.  [...]

      Source : IRSST. Blogue de la veille Équipements de protection, 6 octobre 2016.
      http://www.mdpi.com/1660-4601/13/7/638
Septembre 2016
Juillet 2016
Mai 2016
Mars 2016
    Accident et maladie professionnelle
    • Le tétanos est une maladie infectieuse, grave et mortelle, causée par une bactérie qui pénètre dans le corps par une blessure souillée de terre ou de rouille. Heureusement, vous pouvez prévenir l’infection en vous faisant vacciner contre le tétanos tous les 10 ans. La bactérie (bacille tétanique) se trouve principalement dans la terre et dans la poussière et elle peut contaminer toute plaie ouverte. En effet, elle peut pénétrer dans l’organisme par une blessure, si minime soit-elle, produite par une écharde, un clou, une piqûre, etc. […]

      Source : Centre patronal de santé et sécurité du travail du Québec. Info SST, mars 2016.
      http://www.centrepatronalsst.qc.ca/infos-sst/le-point-sur/risque/tetanos-et-vaccination.html
    • Guide pratique pour protéger la peau des substances qui peuvent l'affecter et qui peuvent également provoquer d'autres dommages suite à une absorption cutanée. En anglais.

      Source : CSST. Centre de documentation. Nouveautés, février 2016, p.10.
      Source originale : Grande-Bretagne. Health and Safety Executive. Managing skin exposure risks at work. 2nded. [Bootle, G.-B.] : HSE, 2015. 30 p. (Health and safety guidance / HSE ; 262).
      http://www.hse.gov.uk/pubns/priced/hsg262.pdf
    • IHSA.ca Magazine is produced four times each year. In each issue, you will find valuable information such as injury prevention tips and enforcement blitz announcements. This edition of IHSA.ca Magazine focuses on occupational disease. Vol. 15, Issue 2.

      Source : IHSA. 2-Minute News, February 2016.
      http://www.ihsa.ca/News_Events/HS_Magazine.aspx
    Amiante
    • Sensibilisation à l’amiante − DVD

      Sensibilisation aux dangers et aux mesures à prendre pour prévenir les risques à la santé causés par l’amiante. Aborde, entre autres, les effets sur la santé, les lieux où l’on peut retrouver de l’amiante (revêtements muraux, carrelage, tuyauterie), les activités à risque (travaux électriques, rénovation, maintenance), les mesures de contrôle administratives (signalisation, registre) et d’ingénierie (enlèvement, mise sous enceinte). Destiné à tous les travailleurs pouvant se trouver en présence d’amiante sur leur lieu de travail.

      Disponible pour le prêt au centre de documentation de l’ASP Construction à la cote DV-001169.

      Source : Safetycare. Sensibilisation à l’amiante. [Burlington, Ont.] : Safetycare, [2015]. DVD (12 min).
    • En France, jusqu'à la moitié des années 1990, l'amiante de type chrysotile a été intentionnellement ajouté dans certains revêtements routiers afin d'assurer une meilleure durabilité de la couche de finition, les chaussées pouvant être sujettes à une usure prématurée selon le taux de fréquentation et de sollicitation des véhicules (cf. encadré 1). Or, les travaux de réfection ou de réaménagement des chaussées peuvent déstructurer la matrice du revêtement, émettre des fibres d'amiante et, par conséquent, avoir un effet sur la santé des travailleurs si les mesures de prévention ne sont pas adoptées par les professionnels. […]

      Source : Romero-Hariot, A.; Eypert-Blaison, C.; Vincent, R. « Exposition à l'amiante chrysotile lors de travaux sur chaussées amiantées : étude de cas ». Hygiène & sécurité du travail, no 241, décembre 2015. 9 p.
    Bruit et vibration
    Cadenassage
    • Ce guide se veut un outil d’information pour les employeurs et les travailleurs qui ont à utiliser une méthode de contrôle des énergies tel le cadenassage dans l’exécution de leur travail.

      Source : CNESST. Direction de la prévention-inspection. Bernard, H.; Bouchard, P.; Deschênes, É. Cadenassage et autres méthodes de contrôle des énergies : guide d’information sur les dispositions réglementaires. [Montréal] : CNESST, 2016. 42 p. DC 200-1579.
      http://www.csst.qc.ca/publications/200/Pages/DC-200-1579.aspx
    • Malgré les apparences, un appareil brisé hors d’état de marche n’a rien d’inoffensif. Il est au contraire dangereusement sournois, car il peut être le siège de toutes sortes d’énergies prêtes à se libérer de façon intempestive. Et dans ce cas, mieux vaut ne pas être dans les parages. De la vapeur peut jaillir d’une vanne, la pression hydraulique peut faiblir et faire tomber un bras de levage, de l’électricité peut circuler, le réservoir d’un produit corrosif peut fuir. […]

      Source : Levée, V. « Une nouvelle réglementation clé pour contrôler les sources d’énergie » Prévention au travail, vol. 29, no 1, printemps 2016, p. 7-14.
      http://preventionautravail.com/reportages/313-une-nouvelle-reglementation-cle-pour-controler-les-sources-d-energie.html
    • Le 14 janvier 2016 sont entrées en vigueur des modifications réglementaires au Règlement sur la santé et la sécurité du travail afin d’abroger les articles 185 et 186 et d’introduire la nouvelle sous-section 1.1. de la section XXI, portant spécifiquement sur le cadenassage et les autres méthodes de contrôle des énergies.

      Dans la même veine, le Code de sécurité pour les travaux de construction a également été modifié pour y introduire la sous-section 2.20 spécifique au cadenassage de la section II. Désormais, les responsabilités des divers intervenants, tant en établissement que sur les chantiers de construction, sont déterminées pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs qui effectuent des travaux dans la zone dangereuse d’une machine ou sur une installation électrique avec les adaptations nécessaires. […]


      Source : Levée, V. « Le nouveau cadre légal concernant le cadenassage et les autres méthodes de contrôle des énergies » Prévention au travail, vol. 29, no 1, printemps 2016, p. 15.
      http://preventionautravail.com/droits-et-obligations/316-le-nouveau-cadre-legal-concernant-le-cadenassage-et-les-autres-methodes-de-controle-des-energies.html
    Chantier
    Conduite de véhicule, signalisation et travaux de route
    • Dans un objectif de prévention globale, ce guide propose une démarche pour définir le besoin d’un dispositif de détection, démarche préalable à toute installation sur un engin mobile. De fait, ces dispositifs interviennent de manière complémentaire et ne peuvent supprimer tous les risques de collision avec les piétons. Le guide présente les étapes pour le déploiement d’un tel dispositif et décrit ceux offerts sur le marché. D’abord, le système d’aide visuelle de type caméra-écran (critères de choix, mise en œuvre, etc.), puis cinq technologies de détection de personnes (ultrasons, marqueurs radioélectriques, analyse d’images, radar et laser). Un tableau synthèse des caractéristiques principales est proposé pour chaque technologie.

      Source : Institut national de recherche et de sécurité (France). Lamy, P.; Charpentier, P. Le Brech, A. et al. Prévenir les collisions engins-piétons : la place des dispositifs de détection et d’aide visuelle. 3e éd. Paris : INRS, 2015. 58 p. ED 6083.
      http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206083
    • Les modifications au Code de sécurité pour les travaux de construction visent à éliminer la manœuvre de recul, lorsque possible, sinon à éliminer la présence de toute personne dans la trajectoire de recul en effectuant la manœuvre dans une aire de recul ou en contrôlant la trajectoire de recul à l’aide d’un signaleur de chantier. […]

      Source : ASP Construction. Prévenir aussi, vol. 31, no 1, printemps 2016, p. 2-4.
      http://www.asp-construction.org/bulletin-prevenir-aussi/magazine/dl/printemps-2016
    Divers
    • Les installations d’hygiène inadéquates sur les chantiers de construction sont une des causes principales de la propagation des maladies chez les travailleurs de la construction et leurs familles. Cette vidéo traite de la façon de protéger les travailleurs contre les dangers d’une mauvaise hygiène et la propagation des maladies infectieuses sur les chantiers de construction. Réglementation ontarienne. En anglais.

      Source : Ontario. Ministère du Travail. Quoi de neuf? No 69, février 2016.
      https://www.youtube.com/watch?v=SuOiicou3r0
    • La lumière, c’est plus que le spectre électromagnétique qui éclaire notre monde. En effet, ces ondes influent indéniablement sur notre comportement, notre humeur et sur la santé générale. Alors que divers chercheurs mettent en évidence les liens entre la lumière et la santé, l’industrie de l’éclairage commence à intégrer des critères liés à la santé dans la conception de ses produits et dans les normes d’éclairage. […]

      Source : DiLouie, C.. « Lumière tonifiante : l’éclairage et la santé humaine ». Électricité Québec, vol. 63, no 2, mars 2016. P. 30-33.
      https://www.cmeq.org/index.php?eID=dumpFile&t=f&f=15990&token=82babb62a9d5428cefae27c53ba254bd64f1d545
    Électricité
    • Année très difficile en ce qui concerne les accidents liés à l’électricité au Québec. Sur les 43 décès survenus au travail dans la province pendant l’année, sept impliquaient l’électricité, soit 16,3 %. En plus, quatre personnes ont subi des éclairs d’arc (arc flash) et neuf autres ont subi des électrisations majeures. Il y avait longtemps que le bilan n’avait pas été aussi lourd. […]

      Source : Magazine Électricité plus. Gosselin, N., 14 janvier 2016.
      https://electricite-plus.com/2016/01/14/2015-tristes-records-daccidents-lies-a-lelectricite/
    • From a light bulb to a laptop, electricity powers a host of appliances on which modern society depends. But the energy that gives us illumination can also take the light of life out of workers who come into contact with it. While we have made big strides in learning how to use electricity safely, we have yet to master the art of preventing electrical energy from taking its toll.

      Consultez les archives de nov.-déc. 2015.

      Source : Moulton, D. « On the live line : electrical hazards ». Occupational Health and Safety Canada. Vol. 31, no 6, Nov.-Dec. 2015. P. 30-34.
      http://www.ohscanada.com/digital-archives/
    Enquête après accident
    Équipement de protection individuelle
    • Fiche présentant les principales mesures préventives de réduction du bruit et des informations sur l'efficacité des protecteurs auditifs. Dresse un tableau synthèse sur les avantages et les inconvénients des coquilles antibruit et des divers types de bouchon afin de faciliter la sélection d'une protection auditive.

      Source : ASP Construction. Lafontaine, K. La protection auditive. Anjou : ASP Construction, 2016. 1 dépliant. (Fiche de prévention / ASP Construction).
      http://www.asp-construction.org/publications/publication/dl/protection-auditive
    • On voit apparaîtreaujourd’hui des équipements de protection individuelle (EPI) dotés de nouvelles fonctionnalités. Certains réagissent à l’état physiologique du travailleur, d’autres alertent en cas de problème. En plein essor, ces dispositifs innovants doivent cependant encore faire leurs preuves. Et ne pas se substituer aux principes généraux de la prévention, qui consistent à privilégier avant tout des mesures de protection collective et un recours aux EPI en solution ultime. […]

      Source : Duval, C. « Technologies : quand l’EPI devient intelligent ». Travail et sécurité. No 768, janv. 2016. P. 26-27.
      http://www.travail-et-securite.fr/ts/perspectives/article.html?refINRS=TS768.PERSPEC
    • Chaque année au Canada, un nombre important de travailleurs subit des lésions graves aux yeux qui obligent ces derniers à s'absenter de leur emploi. Des poussières ou particules projetées dans l’air, aux éclaboussures d’agents irritants ou corrosifs, en passant par les rayonnements UV, les risques sont importants dans la plupart des environnements. […]

    • La protection des yeux contre les objets projetés, la poussière ou les éclaboussements a longtemps été la principale fonction des lunettes de sécurité, sinon la seule. Les percées médicales et technologiques ont permis de mieux comprendre les effets néfastes de la lumière sur l’œil et de développer des équipements de protection de plus en plus spécialisés. Alors que le format et le matériau de la lunette protégeront les yeux des chocs, la lentille, pour sa part, viendra assurer une défense contre les rayonnements et améliorera la perception du travailleur. Rayons UV, lumière bleue, neige éblouissante, pénombre; la lumière apporte son lot de défis... […]

    • Le port du casque de sécurité s’impose dans tout lieu de travail où se présentent des risques de blessure à la tête. Il s’avère tout aussi essentiel de se tenir informé des nouvelles normes en vigueur afin de conserver son programme de SST à jour. Voici quelques-uns des plus récents changements, ainsi qu’un rappel des points les plus importants en matière de protection de la tête. […]

    Innovation
    Lois et règlements
    Organisation de la prévention
    • À la suite de vacances à Walt Disney World, l’auteur partage ses trois découvertes relatives au succès de Walt Disney pour lesquelles il croit qu’il est facile d’établir un parallèle avec la gestion de la prévention. Il parlera des trois ingrédients magiques du succès en matière de prévention des accidents de travail : le design et l’environnement, le système de gestion et les ressources humaines. […]

      Source : Ferron, M.-A. « Magie au service de la SST ». Travail et santé. Guide source 2016. Vol. 31, no 5, suppl. déc. 2015. P. 14-15.
      http://travailetsante.net/data/documents/GUIDE-SOURCE-2016-Travail-et-sante.pdf
    • Principes fondamentaux de l’évaluation des risques − DVD

      Vidéo détaillant le processus pour mettre en œuvre une évaluation des risques dans un milieu de travail. Les concepts de « danger » et de « risque » sont expliqués et illustrés par des exemples. L’objectif de l’évaluation est d’établir si le niveau de risque découlant des tâches effectuées est acceptable ou si des mesures de prévention ou de contrôle additionnelles doivent être mises de l’avant pour maîtriser les dangers et éliminer ou réduire les risques inacceptables. Explique les étapes qu’exige une évaluation des risques et met l’accent sur diverses méthodes de prévention ou de contrôle des risques : élimination, substitution, mesures d’ingénierie et administratives. Conclut avec la dernière étape qui consiste à informer le personnel concerné de ses résultats, à appliquer les améliorations nécessaires et à réviser régulièrement l’évaluation afin de s’adapter à l’évolution du milieu de travail.

      Disponible pour le prêt au centre de documentation de l’ASP Construction à la cote DV-340046.

      Source : Safetycare. Principes fondamentaux de l’évaluation des risques. [Burlington, Ont.] : Safetycare, [2015]. DVD (17 min).
    • Régulièrement, on nous rappelle l’importance de la prévention des accidents sur les  lieux de travail. Tout aussi régulièrement, il est fait état d’accidents entraînant des blessures ou même la mort chez les travailleurs. Un moyen simple et efficace  d’améliorer la sécurité est la pause-sécurité. […]

      Source : Ayotte, M. « Ferez-vous une pause-sécurité cette semaine? » Électricité Québec, juil-août 2015. P. 36-39.
      https://www.cmeq.org/fileadmin/user_upload/documents/Electricite_Quebec/EQ_2015_06_Juillet_Aout.pdf
    Outil / appareil / machine
    • Lorsqu'on fait référence à une station d'étalonnage ou à une station d'accueil pour des détecteurs de gaz, il faut savoir que les deux permettront la réalisation de procédures basiques de maintenance comme les étalonnages et tests de déclenchement. Ces tâches peuvent être effectuées manuellement, mais la station d'étalonnage et la station d'accueil présentent toutes deux des avantages et des caractéristiques supplémentaires. La vraie différence tient à ce que la station d'accueil peut faire de plus que la station d'étalonnage. […]

      Source : Industrial Scientific. « Station d'étalonnage ou station d'accueil® : quelle est la station la plus adaptée à vos détecteurs de gaz ? » Travail et santé. Guide source 2016. Vol. 31, no 5, suppl. déc. 2015. P. 20-21.
      http://travailetsante.net/data/documents/GUIDE-2016.pdf
    • Les outils de coupe ont tous en commun un accessoire qui fait l’essentiel du travail, et il s’agit, bien entendu, de la lame. Qu’elle soit circulaire ou linéaire, munie de petites ou de grosses dents, sa plus grande utilité demeure toujours de couper les matériaux le plus rapidement et le plus proprement possible, et ce, tout en offrant une durabilité maximale. Voici ce qu’il faut savoir pour s’y retrouver devant la multitude de produits toujours plus performants. […]

      Source : APCHQ. Québec Habitation, vol. 33, no 1, fév.-mars 2016. P. 38-39.
      https://www.apchq.com/publications/magazine-quebec-habitation
    • Description des caractéristiques techniques d'une enceinte de protection conçue pour protéger les opérateurs de blessures pouvant être provoquées par l'éclatement d'un pneu de grandes dimensions lors du gonflement.

      Source : CSST. Centre de documentation. Nouveautés, février 2016, p.8.
      Source originale : Centre de recherche industrielle du Québec. Enceinte de protection : système de protection pour le gonflement des pneus : modèle 76-30. Québec : CRIQ, 2015, [2] p.
      https://www.criq.qc.ca/images/pdf/fiches_techniques/enceinte_de_protection.pdf
    Santé et sécurité du travail
    Soudage et procédés connexes
    Substance dangereuse
    • L’utilisation du revêtement extérieur en fibrociment en remplacement du revêtement en bois est en hausse dans l’industrie de la construction. Cependant, ce matériau durable peut contenir jusqu’à 50 % de silice cristalline. Or, il a été établi que sa coupe, à l’aide d’une scie mécanique, produit une exposition excessive à cette substance qui peut causer la silicose ou le cancer du poumon. Une étude du National Institute for Occupational Safety and Health(NIOSH) a démontré qu’il était possible de réduire l’exposition à la silice par une solution simple et peu coûteuse (par rapport à un aspirateur muni d’un filtre HEPA) en branchant une scie circulaire qui récupère la poussière à un aspirateur d’atelier régulier. Cette étude fournit les consignes de sécurité recommandées pour le système de ventilation par aspiration à la source, pour les scies et lames circulaires, pour les pratiques de travail et pour les appareils de protection respiratoire. En anglais.

      Source : National Institute for Occupational Safety and Health. Reducing Hazardous Dust Exposure When Cutting Fiber-Cement Siding. Cincinnati, Ohio : NIOSH, 2015. 4 p. (Workplace Solutions / NIOSH). DHHS : 2015-185.
      http://www.cdc.gov/niosh/docs/wp-solutions/2015-185/pdfs/2015-185.pdf
    • Comment améliorer la protection des travailleurs contre les fumées de bitume lorsque celui-ci est appliqué sur les chaussées? À cette question, un groupe de travail apporte une réponse : intégrer des systèmes de captage aux finisseurs. Cet article présente les principales conclusions des travaux menés par le groupe. […]

      Source : Cosmin, P. « Captage des fumées de bitume : vers une évolution des finisseurs ». Hygiène et sécurité au travail, no 236, juil-août-sept. 2014. P. 42-43.
      http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=NT%2015
    Travail à la chaleur / au froid
    Travail en hauteur
Janvier 2016
Novembre 2015
Septembre 2015